BricolageDécouverteJeux et jouetsScience amusante

Fabriquer un Tramway à Souris

Nous proposons dans ce nouvel article un tutoriel de fabrication d’un tramway à souris, véhicule propulsé par l’énergie délivrée par le ressort d’une tapette à souris.

Communément appelé « Voiture souricière », nous l’avons nommé « Tramway à souris » en référence à sa tige métallique qui prolonge le marteau de la souricière et qui, lorsqu’elle se déploie, rappelle le bras de contact électrique d’un tramway urbain.

Au-delà du plaisir de construire ses propres jouets, ce bricolage permettra de comprendre comment une énergie simple peut mettre un véhicule un mouvement.

Apports pédagogiques

  • Imagination et créativité
  • Travaux manuel
  • Approche des énergies motrices
  • Moments partagés

Ce que nous allons réaliser

Le ressort d’un piège à souris délivre une puissance impressionnante qui ne laisse aucune chance aux petits rongeurs qui visitent nos placards. Pour ce qui nous concerne, à défaut de prendre la souris au piège, nous allons voir si nous pouvons la battre à la course! En employant l’énergie potentielle de ce ressort, nous allons mettre en mouvement un véhicule que nous allons construire autour de la souricière.

Avec ce prototype, nous allons considérer les différents points de fabrication permettant d’optimiser les performances relatives à cette énergie potentielle en termes de vitesse et de distance à parcourir.

Le Tramway à souris fonctionne sur le même principe qu’une voiture à friction. Ici, le mécanisme est complètement apparent. Une ficelle accrochée au marteau de la souricière va s’enrouler autour de l’axe des roues arrières du véhicule à mesure que l’on arme la souricière.

Comme dans l’usage classique d’un piège à souris, on utilise la tige de retenue qui vient se bloquer au crochet par dessus le marteau armé. Une simple pression sur le crochet déclenche le mécanisme. La force du marteau déroule la ficelle qui entraîne l’axe des roues!

Ce qu’il nous faut

Matériaux

  • 1 tapette à souris
  • 2 planche à découper en hêtre
  • 2 tasseaux de hêtre de L: 22cm x l: 2cm x ep: 1cm
  • 2 tasseaux de hêtre de L: 20cm x l: 2cm x ep: 1cm
  • 2 tourillons de L: 8,7cm x d: 6mm
  • 4 bracelets élastique rond de 4cm de diamètre
  • 1 rayon de vélo
  • 3 petites attaches serflex
  • 1 cordelette
  • 1 clou tête homme

Outils

  • 1 perceuse à colonne (ou perceuse classique)
  • 1 serre-joint
  • 1 ponceuse
  • 1 scie cloche de 52mm de diamètre
  • 1 mèche bois de 6mm
  • 1 mèche bois de 9mm
  • De la colle à bois

Les étapes de fabrication

 

Img0425

Nous commençons notre bricolage en aménageant un châssis autour de la souricière. Pour cela, nous collons préalablement deux réglettes de bois sur sa partie inférieure découpées dans des tasseaux d’une section d’environ 16mm x 9mm.

 

 

Img0426

Voilà ce que ça donne sur l’envers du dispositif.

 

 

Img0399

Sur l’autre paire de réglettes de 22cm de long qui vont servir de longerons pour le châssis du véhicule, nous allons marquer les repères pour le perçage des trous de passage des axes de roues.

 

 

Img0410

À chacune des extrémités de ces réglettes, nous perçons un trou de 7mm de diamètre pour le passage des tourillons d’axe qui font 6mm de diamètre. La différence de 1mm permettra à l’axe des roues de tourner librement.

 

 

Img0434

Ensuite, nous collons les longerons sur les côtés de la souricière à 3cm du bord avant, laissant une longue distance de longeron pour l’arrière. Cet aménagement permettra de donner une certaine longueur au bras d’armement : donc attention au sens de montage. L’assemblage pourra être renforcé par des clous.

 

 

Img0385

A l’aide d’une scie-cloche montée sur une perceuse, nous découpons les quatre roues de notre véhicule. les contours seront ensuite soigneusement poncés.

 

 

Img0390

Les tourillons sont découpés pour obtenir deux tiges de 87mm qui constitueront les axes de roues.

 

 

Img0446

Afin de limiter les frottements des roues sur le châssis du véhicule, nous collons une rondelle métallique au passage de l’axe. Enfin,nous cerclons nos roues d’un bracelet élastique pour obtenir une meilleure adhérence.

 

 

Img0468

Un petit clou fixé sur l’axe arrière servira d’accroche pour la cordelette d’entraînement terminée ici par une boucle.Ainsi le fil s’enroule autour de l’axe lorsque l’on arme la souricière.

 

 

Img0453

Prolonger le marteau de la souricière par un rayon de vélo solidement arrimé grâce à des 5 colliers en plastique. À son extrémité, nous fixons la cordelette dont la longueur permet d’atteindre l’axe des roues arrière.

 

 

Img0452

Voilà le rendu.

 

 

Img0504

Armer le véhicule en rabattant le levier moteur tout en enroulant la cordelette autour de l’axe arrière.

 

Ce que nous avons réalisé!

 

DSC_0031

Reste plus qu’à trouver une souris pour lancer la machine à ses trousses…

 

Ressources bibliographiques

1 Commentaire

  1. Je découvre avec plaisir votre blog. Très sympathique ce bricolage et bravo pour ce tutoriel très complet !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *