BricolageDécouverteScience amusante

Fabriquer une Lanterne Volante : Modèle Biodégradable

Les lanternes volantes, également appelées « lanternes célestes », sont des ballons à air chaud traditionnels utilisés pour les célébrations en Asie du Sud-est.

Fonctionnant sur le même principe que la montgolfière, Il s’agit d’une poche en papier de riz, fixée sur un cerclage en bambou. Ce cerclage sert d’embase pour le maintien de l’ensemble et de point de fixation pour un brûleur en cire, lequel permet de chauffer l’air contenu dans la poche. Ce lampion devenant plus léger que l’air ambiant, s’élève dans le ciel pour atteindre des altitudes impressionnantes.

Dans cet article, nous allons suivre pas à pas, les étapes de fabrication d’un modèle de lanterne volante, entièrement biodégradable.

Pour la petite histoire…

Les lanternes célestes sont très utilisées en Asie du Sud-est pour les célébrations, notamment en Thaïlande où elles sont connues sous le nom de « Khom Loy ». Toutes les années, des milliers de lanternes s’élèvent dans le ciel en commémoration du tsunami de 2004.

Étant apparentée à la Montgolfière, on tend à attribuer la compréhension de ce principe « du plus léger que l’air » aux frères Montgolfier. Or, l’histoire révèle que les premiers aérostats à air chaud ont été conçus par l’inventeur et prêtre brésilien Bartolomeu Lourenço de Gusmão, qui présenta dès le mois d’août 1709 au Portugal, des prototypes volants de petite taille, alimentés par des bougies ou par une écuelle remplie d’alcool en combustion.

 

Bartolomeu Lourenço de Gusmão et les premiers aérostats
Bartolomeu Lourenço de Gusmão et les premiers aérostats

 

Bien que le premier brevet ait été déposé par l’inventeur Gusmão et qu’il soit reconnu comme le père de l’aérostation, ces expérimentations ne trouvèrent d’intérêt que par la maîtrise scientifique du phénomène et les applications qui pouvaient en découler. Ce sont alors les frères Montgolfier qui en 1783, construiront un prototype capable d’embarquer des passagers.

Cependant, d’après les publications du Sinologue Joseph Needham qui s’interessa à l’histoire des sciences et des techniques dans la civilisation chinoise ; il apparaît que les chinois utilisaient déjà les ballons à air chaud au IIIe siècle av. J.-C.

Principe de fonctionnement

Le fonctionnement d’un ballon à air chaud est basé sur une donnée physique simple : l’air chaud est plus léger que l’air froid. On constate que sous l’action de la chaleur, les molécules d’air s’éloignent les unes des autres ; l’air se dilate et sa masse volumique diminue. Le poids d’un volume d’air diminue de moitié lorsque cet air est porté à 60 degrés.

Ensuite on applique le principe d’Archimède : « Tout corps plongé dans un fluide subit une poussée verticale, dirigée de bas en haut, égale au poids du fluide déplacé. »

Les forces s’exerçant sur la montgolfière sont donc son poids, dirigé vers le bas, et la poussée d’Archimède dirigée vers le haut. Comme le poids de la montgolfière est plus faible que celui de l’air déplacé, la résultante des forces s’exerçant sur la montgolfière va du bas vers le haut, et fait décoller le ballon.

Apports pédagogiques

  • Apprentissages en mode projet
    Cette réalisation peut s’inscrire dans une optique de décloisonnement des matières : c’est le projet qui sollicite l’approche et la résolution des problèmes. Le tout est couronné par un beau moment d’émerveillement.
  • Observations scientifiques
    Compréhension de la poussée d’archimède. Notions physiques.
  • Opérations mathématiques
    Prises de mesures. Usage de Pi. Calcul du rapport poids et poussée…
  • Travaux manuels
    Découpages et assemblages délicats… Réserver la réalisation du brûleur à des adultes

Ce que nous allons réaliser

Les lanternes volantes peuvent être réalisées de différentes manières. Comme il s’agit d’un objet qui se perdra probablement dans la nature, nous allons privilégier l’usage de matériaux biodégradables. D’autre part, nous allons nous attacher à réunir les conditions d’une expérience faite dans des règles de sécurité pour les utilisateurs comme pour l’environnement.

La première partie consiste à confectionner la poche à air faite en papier de soie, autour d’un cerclage en bambou. La deuxième partie consiste à réaliser le « brûleur » à base de cire végétale. Nous n’appliquerons pas de retardant flamme comme cela se fait parfois, en raison de la nocivité des composants de ce type de produit.

Pour la clarté de nos explications, nous allons réaliser un modèle bicolore, orange et blanc, pour nous permettre de bien distinguer les quatre pans à assembler pour former la lanterne.

 

Lanterne

 

Ce qu’il nous faut

  • Un rouleau de papier de soie de 5m x 0,5m ou du papier Mulberry léger
  • Une tige de bambou (à récupérer dans des stores)
  • De la colle à papier liquide
  • Du fil de fer très fin
  • De la bande de gaze en rouleau ou des compresses
  • De la cire végétale (ou à défaut, des bougies classiques à fondre)
  • Un panneau de carton de 100cm x 25cm
  • Le tube en carton d’un rouleau de papier hygiénique
  • Du scotch microporeux

Les étapes de fabrication

1. Confection de la lanterne

Pour la lanterne, nous allons assembler des bandes de papier de soie, que nous appellerons des fuseaux, découpées de sorte à former une poche en forme de ballon. Pour faciliter ce découpage, nous allons préalablement réaliser un gabarit en carton. Le fichier ci-dessous, disponible au téléchargement, nous donne les dimensions de ce patron.

 

Gabarit_LanterneVolante

 

Sur la base de notre plan, nous découpons notre patron dans un panneau de carton
Sur la base de notre plan, nous découpons notre patron dans un panneau de carton

 

Nous déroulons nos rouleaux de papier de soie pour découper des bandes de 1m x 50cm
Nous déroulons nos rouleaux de papier de soie pour découper des bandes de 1m x 50cm

 

Nous avons ainsi 4 bandes de 1m x 50cm pliées en deux ,dans les sens de la longueur
Nous avons ainsi 4 bandes de 1m x 50cm pliées en deux ,dans les sens de la longueur

 

Avec l'aide du patron, Kiran dessine le contour à découper des bandes de papier de soie
Avec l\’aide du patron, Kiran dessine le contour à découper des bandes de papier de soie

 

Puis, aux ciseaux, nous découpons suivant le contour tracé
Puis, aux ciseaux, nous découpons suivant le contour tracé

 

Nous avons ainsi les fuseaux de notre ballon avant assemblage
Nous avons ainsi les fuseaux de notre ballon avant assemblage

 

Nous commençons l'assemblage des pans de papier. Sur un bord du fuseau orange plié, dans lequel nous avons inséré le patron en carton pour éviter tout contact avec son repli, nous allons appliquer un mince filet de colle (suivant les repères bleus). Nous viendrons ensuite positionner un des bords de notre fuseau blanc, déplié.
Nous commençons l\’assemblage des pans de papier. Sur un bord du fuseau orange plié, dans lequel nous avons inséré le patron en carton pour éviter tout contact avec son repli, nous allons appliquer un mince filet de colle (suivant les repères bleus). Nous viendrons ensuite positionner un des bords de notre fuseau blanc, déplié.

 

Le filet de colle se dépose sur une bande de 1cm maximum, tout le long du bord de notre fuseau
Le filet de colle se dépose sur une bande de 1cm maximum, tout le long du bord de notre fuseau

 

Délicatement, nous venons positionner notre fuseau blanc sur notre premier fuseau orange. Les deux bords sont ainsi collés. Nous détachons immédiatement notre collage du patron en carton et nous positionnons des objets (ici, les pinces à linge) pour éviter tout autre contact pendant le séchage, lequel devra être complet avant l'assemblage du fuseau suivant.
Délicatement, nous venons positionner notre fuseau blanc sur notre premier fuseau orange. Les deux bords sont ainsi collés. Nous détachons immédiatement notre collage du patron en carton et nous positionnons des objets (ici, les pinces à linge) pour éviter tout autre contact pendant le séchage, lequel devra être complet avant l\’assemblage du fuseau suivant.

 

Lorsque le séchage est complet, nour retirons le patron en carton et nous le plaçons sur le fuseau blanc que nous replions dessus. Nous présentons alors un nouveau fuseau orange déplié que nous collerons au fuseau blanc, sur le bord extérieur, comme précédemment.
Lorsque le séchage est complet, nour retirons le patron en carton et nous le plaçons sur le fuseau blanc que nous replions dessus. Nous présentons alors un nouveau fuseau orange déplié que nous collerons au fuseau blanc, sur le bord extérieur, comme précédemment.

 

Voici nos 4 fuseaux assemblés, notre ballon est presque prêt! Nous verifions tous les collages notamment au sommet du ballon, afin qu'il soit parfaitement hermétique.
Voici nos 4 fuseaux assemblés, notre ballon est presque prêt! Nous verifions tous les collages notamment au sommet du ballon, afin qu\’il soit parfaitement hermétique.

 

2. Réalisation du Cerclage en bambou

Le cerclage va fixer l’ouverture de notre ballon ; il servira également comme point de fixation du combustible. Les matériaux tels que le bambou ou le rotin sont des supports de choix pour leur solidité et leur souplesse et surtout, parcequ’ils sont naturels. Des tringles de bambous sont assez faciles à récupérer dans des vieux stores ou des paravents.

 

Dans un store récupéré en déchetterie, nous obtenons la tringle de bambou pour notre cerclage.
Dans un store récupéré en déchetterie, nous obtenons la tringle de bambou pour notre cerclage.

 

Sachant que chacun de nos 4 fuseaux mesure 35cm et en retirant 1cm à chaque panneau du fait des collages, on peut estimer notre circonférence à 136cm. Nous pouvons alors réaliser notre cerclage en bambou en prévoyant un chevauchement sur 10 à 20 cm. Nous maintenons le cerclage avec du scotch microporeux.
Sachant que chacun de nos 4 fuseaux mesure 35cm et en retirant 1cm à chaque panneau du fait des collages, on peut estimer notre circonférence à 136cm. Nous pouvons alors réaliser notre cerclage en bambou en prévoyant un chevauchement sur 10 à 20 cm. Nous maintenons le cerclage avec du scotch microporeux.

 

Nous passons à la fixation du fil de fer sur le cerclage ; c'est ici que maîte Pi entre en jeu : 136 divisé par 3,14 = 43,3. Nous avons la longueur de notre fil de fer que nous fixons d'un bout à l'autre de notre cerclage ; deux fois, pour obtenir une croix.
Nous passons à la fixation du fil de fer sur le cerclage ; c\’est ici que maîte Pi entre en jeu : 136 divisé par 3,14 = 43,3. Nous avons la longueur de notre fil de fer que nous fixons d\’un bout à l\’autre de notre cerclage ; deux fois, pour obtenir une croix.

 

Puis nous installons notre montage dans l'ouverture de notre ballon
Puis nous installons notre montage dans l’ouverture de notre ballon

 

Enfin, nous ourlons la base de notre ballon autour de notre cerclage avec de la colle liquide
Enfin, nous ourlons la base de notre ballon autour de notre cerclage avec de la colle liquide

 

Notre lanterne est terminée, prête à accueillir son combustible...
Notre lanterne est terminée, prête à accueillir son combustible…

 

3. Réalisation du brûleur à base de cire

Il existe différents moyens de réaliser des combustibles pour les lanternes volantes. Cependant la constante est que ces combustibles sont constitués d’une matière absorbante (carton, papier, tissus…) et de cire (paraffine, cire végétale, stéarine ou cire d’abeille…). Nous ne nous intéresserons pas aux contenants en papier aluminium servant en cuisine, bien qu’il s’agisse d’alternatives en expérimentation avec de l’alcool modifié.

On peut réaliser un brûleur tout simplement en amalgamant du papier ciré. Dans cet article, nous expérimentons la bande de gaze enduite de cire végétale en fusion. ces bandes seront successivement embobinées autour d’un axe en carton d’une longueur déterminée, de laquelle nous pourront obtenir plusieurs brûleurs pour nos lanternes volantes.

La bande de gaze étant de plus en plus rare dans les pharmacies, nous réaliserons notre brûleur avec une boîte de 10 compresses de 7,5cm x 7,5cm qui seront dépliées et découpées.

Ayant compris le principe, chacun pourra fabriquer le combustible cireux à sa guise. L’important est qu’il soit léger et qu’il soit préalablement testé.

 

A défaut de bande de gaze, nous déplions et découpons des compresses dans la longueur pour obtenir, pour chaque compresse, deux bandes de 7cm de large..
A défaut de bande de gaze, nous déplions et découpons des compresses dans la longueur pour obtenir, pour chaque compresse, deux bandes de 7cm de large..

 

Avec une pochette de compresses, nous obtenons 4 bandes.
Avec une pochette de compresses, nous obtenons 4 bandes.

 

Donc avec une boîte de 10 pochettes de compresses, nous avons 40 bandelettes.
Donc avec une boîte de 10 pochettes de compresses, nous avons 40 bandelettes.

 

Nous enroulons un carton léger autour d'un tourillon de bois pour former un noyau que nous scellons avec du scotch microporeux.
Nous enroulons un carton léger autour d\’un tourillon de bois pour former un noyau que nous scellons avec du scotch microporeux.

 

Nous mettons notre cire végétale à fondre. Aussitôt liquéfiée, nous passons à feu très doux, juste pour maintenir la fusion.
Nous mettons notre cire végétale à fondre. Aussitôt liquéfiée, nous passons à feu très doux, juste pour maintenir la fusion.

 

Nous commençons alors l'imprégnation d'une bandelette par une extrémité.
Nous commençons alors l\’imprégnation d\’une bandelette par une extrémité.

 

Puis, nous enroulons soigneusement la bandelette cireuse autour du noyau.
Puis, nous enroulons soigneusement la bandelette cireuse autour du noyau.

 

Après quelques bonnes minutes de travail patient jusqu'à épuisement de nos 40 bandelettes, nous obtenons une bobine de gaze imprégnée de cire d'un diamètre suffisant.
Après quelques bonnes minutes de travail patient jusqu\’à épuisement de nos 40 bandelettes, nous obtenons une bobine de gaze imprégnée de cire d\’un diamètre suffisant.

 

Notre bobine de cire est sèche et dure, nous allons pouvoir en tirer une petite série de bruleur de taille et de poids appropriés à notre lanterne.
Notre bobine de cire est sèche et dure, nous allons pouvoir en tirer une petite série de brûleurs de taille et de poids appropriés à notre lanterne.

 

Avec une scie à métaux, nous découpons des palets de 1 cm d'épaisseur.
Avec une scie à métaux, nous découpons des palets de 1 cm d\’épaisseur.

 

Nous réservons le reste de la bobine pour d'autres lanternes. Notre brûleur fait approximativement 6cm de diamètre pour 1cm d'épaisseur. Nous y attachons des fils de fer qui nous permettront de le fixer sur le cerclage de notre lanterne. Si l'on souhaite réaliser un seul palet, on peut s'orienter vers la mèche de gaze de 1cm environ que nous viendrons enrouler suivant le même principe autour d'un noyau ad hoc
Nous réservons le reste de la bobine pour d\’autres lanternes. Notre brûleur fait approximativement 6cm de diamètre pour 1cm d\’épaisseur. Nous y attachons des fils de fer qui nous permettront de le fixer sur le cerclage de notre lanterne. Si l\’on souhaite réaliser un seul palet, on peut s\’orienter vers la mèche de gaze de 1cm environ que nous viendrons enrouler suivant le même principe autour d\’un noyau ad hoc. Reste plus qu\’à fixer ce brûleur au centre de notre cerclage en bambou et : Mise à Feu!

Note de sécurité

La fabrication des lanternes volantes requiert la plus grande vigilance, notamment en cuisine, lors de la manipulation de la cire en fusion. Cette manipulation doit être réservée à des adultes avertis. L’autre moment critique est celui du lancement du ballon qui doit se faire dans un endroit dégagé, loin de forêts ou de garrigues et par un jour sans vent ; l’idéal étant les bords de plans d’eau. Enfin, souvenons que le lâcher de lanterne est réglementé et il appartient à chacun de s’informer auprès des autorités locales pour ce qui concerne les autorisations et les précautions à observer.

Le ballon doit être bien déployé avant la mise à feu du brûleur et personne ne doit se tenir en dessous de la lanterne allumée.

Téléchargements


Télécharger

 


telecharger

Pour aller plus loin…

 

  1. Salut Henri

    Rodgers ça…

    Je voies que ton site a fait un « sacré bout d’ chemin » depuis les débuts !…

    Te souviens-tu notamment de l’année où on avait observé la première lanterne magique à Colimaçons (de nuit, sans la moindre idée de son altitude ni de sa taille), et que j’avais tout simplement appelé la gendarmerie pour signaler un OVNI !
    Quelle rigolade après coup…

    Dimanche soir, dans les cieux de l’ouest Réunionnais, c’était par milliers qu’on les observait en continu ! Au dessus des lagons, mais aussi dans les hauts (slalomant entre les feux d’artifices, tellement moins tranquilles). Un contraste saisissant pour la vue, ainsi que pour l’ouïe !

    A minuit, je me demandais justement aussi s’il y avait eu (parallèlement à cette recrudescence) des améliorations de « biodégradabilité », depuis les premières (?)

    Et bien saches que les nouvelles comportent désormais une sorte de fil de soie (ou autre ???) qui est tendu diamétralement dans le cercle inférieur, et qui sert bien sûr à supporter efficacement le brûleur, et ceci pendant toute la durée du vol…(en résistant à la flamme aussi bien que du métal fin !).
    Ne connais pas encore la composition exacte de ce nouveau fil (blanc, et non tressé).
    Et vous ? Des infos ?

    Et sinon ça…
    Que devenez-vous ?
    La petite Kiran a elle aussi dû faire du chemin (?) Quel âge, et quelle taille fête t’elle aujourd’hui ?
    Toujours aussi heureuse de participer aux bricolages imaginés par son papa (?)
    A-t’elle déjà « pris la relève » ?

    P.S. : Bravo aussi pour le collage à chaud (désormais) de tes capsules de bouteilles en plastique ! (pour les « vortexeurs » ou sabliers géants.

    Une très belle idée Henri ! Et qui est beaucoup plus simple, rapide, et accessible que ma technique de « soudage par friction », avec la perceuse sur colonne (t’en souviens-tu ?)

    Une très belle année 2017 à vous, à partager avec toute la famille !

    Lionel et Mathilde.

  2. Bonsoir,
    ça fait déjà longtemps que je voulais tenter de réaliser une lanterne mais je l’ai enfin programmer avec les ados pour cette été.
    Pensez vous que je puisse les faire en plus petit? avec du papier de soie 16×16 cm?
    J’imagine qu’il faille faire un bruleur tout petit…

    En tout cas merci pour vos explications! c’est royal!

    1. Bonjour Michika, Il est tout à fait possible de réaliser ces lanternes en format plus réduit et come vous vous l’avez dit, il faut adapter tous les éléments dont le brûleur. Ça vous demandera de réaliser un prototype et observant son fonctionnement, vous pourrez trouver la bonne version. N’hésitez pas à nous faire part de vos trouvailles, ce serait un ajout intéressant pour notre article. Merci de votre intérêt. Bon bricolage !

  3. bonjour
    bravo pour la page voila j’ai décidé de faire un lâché de lanternes cestes par solidarité aux cancéreux ici en Algérie mais voila devant l’inexistence de papiers de soie et autres je me suis rabattu sur la papier calque , est ce que ça va marcher ? l’atelier est prévu et programmé aidez moi

    1. Bonjour Nadjoua,

      Le papier calque risque d’être trop lourd. Regarder dans les papiers d’emballages pour les chaussures ou pour les assiettes, c’est souvent du papier de soie. Votre solution est dans la récupération. Trouvez le papier le plus léger possible. Je vous souhaite bonne chance dans votre projet. @++

  4. Bonjour et merci pour vos plans toute est parfait mes je n’arrive pas a allumé mes brûleur j’ai pris du gaze en rouleau et des chandelles pouvez vous m’aidez et bonne année a vous

    1. Bonjour.
      Excusez-moi pour le délai de réponse. Il est important de savoir de quelle type de cire sont constituées les chandelles que vous avez utilisé. Je vous recommande la cire végétale comme proposé dans l’article. Bien à vous. @++

  5. Bonjour,
    Je trouve votre page complétement irresponsable.
    Les lâchers de lanterne sont soumis à des autorisations municipales, voire préfectorales quand leur lancer se produit à moins de 10 km d’un aérodrome. Avec ignifugation, c’est polluant ( le 100 % biodégradable mentionné sur certaines produits est faux, au mieux c’est du oxo-biodégrable – nuance), mais sans ignifugation, ce qui semble être le cas du modèle que vous fabriquez, c’est franchement dangereux.
    Lâcher du papier dans le ciel et dans la nature n’est de toute façon pas très écologique.

    1. Bonjour,
      Oui l’activité est réglementée, oui une lanterne non ignifugée est inflammable, oui si elle n’est pas pratiquée de manière responsable, cette activité deviendra polluante. Faire du feu en pleine nature est réglementé, c’est une activité qui peut s’avérer dangereuse et même polluante… pourtant je montre à des enfants comment faire du feu par friction en pleine nature et cette activité comme celle de la fabrication des lanternes volantes permet d’aborder toutes ces questions de responsabilité civique, de précautions préalables, d’observation des conditions appropriées. Tout cela est évoqué dans l’article en lui-même et a été bonifié et argumenté par les précédentes et nombreuses réactions des lecteurs. Merci de votre intérêt.

  6. Bonjour,

    nous allons organiser une fête des lumières dans notre établissement l’année prochaine, avec entre autres un lâcher de lanternes par nos élèves, lanternes qu’ils auront fabriqué eux-mêmes.
    Savez-vous si il est possible d’acheter directement des brûleurs à fixer sur la lanterne. (cela nous ferait gagner du temps de préparation)
    Je n’en ai pas trouvé sur le net jusqu’à present !
    merci d’avance et bravo pour votre site.
    Damien

    1. Bonjour Damien,

      Je ne connais pas de revendeurs pour ces brûleurs. Comme vous l’avez certainement constaté dans vos recherches, c’est tout ou rien. Dans mes recherches, j’étais tombé sur des revendeurs à l’étranger : ou. Si vous en trouvez en France, merci de nous en informer afin que nous puissions relayer l’info dans l’article. Bonne recherche. @++

  7. Franchement merci, vos petits conseils sont bien pratique.

  8. Bonjour,

    Merci pour toutes ces infos qui m’ont permis de réaliser 3 belles lanternes. En fait, j’ai voulu diviser les dimensions par 2, pensant en faire plus, et aussi parce que cela me paraissait énorme. Après avoir réalisé 2 lanternes de 50 cm de haut, j’ai été pris de doutes (dans la nuit) quant à leurs chances de décoller sans que le papier de soie ne s’enflamme. J’ai donc fabriqué le lendemain une 3ème lanterne de taille normale. Bilan : comme prévu, les 2 petites se sont enflammées au décollage car la taille des flammes du brûleur réalisé selon vos recommandations étaient trop grandes en proportion. La 3ème de taille normale a parfaitement fonctionné. Elle s’est élevé très haut portée par une brise légère jusqu’à ce qu’on ne voit plus qu’un point au loin et elle a fini par s’éteindre en vol et retomber. C’était tout simplement magique. Merci pour ce beau moment de poésie et de bonheur collectif! C’est beaucoup de temps passé mais infiniment plus gratifiant et intéressant que de les acheter toutes prêtes.

    1. Bonjour,
      Oui, vous l’vaez bien compris, tout est une histoire de proportions et une simple division par 2 ne suffit pas car tout est à harmoniser. Merci pour la description de votre vol et pour le partage de ce moment magique! Bonne suite à vous. @++

  9. est ce que une lanterne volante ça se fait aussi avec du papier normal

    1. Bonjour Boumahrat,

      L’important avec la fabrication des lanternes et que les matériaux soient légers : le papier de soie est plutôt adapté. Mais vous pouvez trouver des papiers d’emballage légers qui pourraient faire l’affaire. Bon bricolage. @++

  10. Bonjour !
    J’ai trouvé du papier de soie mais légèrement plus petit (50x75cm). Y a t-il un risque que le papier prenne feu au moment du lancement ? Faudrait-il alors réduire l’épaisseur du bruleur ?
    Et pouvez-vous m’expliquer comment tremper et enrouler les compresses sans se bruler ?
    Merci beaucoup pour cet article détaillé, j’ai hate de faire et lacher ma lanterne !!

    1. Bonjour Clara,

      Le modèle de lanterne proposé dans cet article résulte d’un équilibre entre les différents éléments qui le constituent. le brûleur doit pouvoir contenir assez de matière pour pouvoir chauffer l’air et maintenir la température de la poche d’air suffisamment longtemps. Il y a bien-sûr un risque que la lanterne s’enflamme, c’est pourquoi il faut prendre toutes les précautions. Avec une absence totale de vent, ce risque est écarté. Donc si vous avez un papier de soie plus petit n’hésitez pas à l’agrandir en collant un morceau supplémentaire : un bande de colle pour faire le raccord et le tour est joué. Pour ce qui est de la préparation du brûleur, l’explication est assez détaillée dans l’article : un cylindre en carton de papier hygiénique sur l’axe duquel on fixe un manche en bois suffisamment long pour pouvoir tremper l’extrémité dans la cire en fusion sans prendre le risque de se brûler. C’est un bricolage qui nécessite beaucoup d’attention et de tranquillité. Voilà, j’espère que ça vous aidera. Bon bricolage et bonne suite à vous. @++

  11. Bonjour,
    Afin de ne pas enflammer la foret proche du champs ou je souhaite essayer ces lanternes, je me demandais si je pouvais les utiliser en vol captif. Qu’en pensez vous?
    Merci beaucoup!

    1. Bonjour Magalie,

      Le vol captif est bien-sûr possible mais il ne prévient pas nécessairement des risques associés aux lancements des lanternes. Difficile de maîtriser les scénarios possibles. De notre côté, nous maintenons toujours les mêmes conseils : Absence de vent, terrain dégagé hors agglomération urbaine, hors de période d’arrêté préfectoral saisonnier concernant la production de feu, absence d’aérodrome ou de base militaire dans les environs, et bien-sûr éloignement par rapport aux massifs forestiers… Tout cela est remis au bon sens de chacun. Bon lancement à vous et bonne suite. @++

  12. Bonjour,

    Je voulais avoir des conseils pour la fabrication de ces lanternes.
    En effet, j’ai suivi chaque étape du tuto mais au moment du « lancement » les lanternes ne se sont pas envolées et le combustible a fondu et coulé sur le sol.
    Avez-vous un conseil pour que je puisse enfin envoyer ma lanterne?? 😉
    Merci.
    Vanessa.

    1. Bonjour Vanessa,

      Excusez-moi pour le délai de réponse, en cette période d’après fêtes, le travail ne manque pas! Pour éviter que vos brûleurs ne fondent trop vite, conservez les au frais avant usage (frigo). Pensez à bien aérer votre rouleau de combustible lorsque vous le fabriquez. Enfin, pour faciliter le lancement surtout en hiver, il faut confectionner un petit brasero pour préchauffer la lanterne avant d’utiliser le combustible en cire. N’hésitez pas à revenir vers nous en cas de besoin. Bon bricolage et bonne suite à vous. @++

  13. bonjour je voulais vous demandez si avec un sac poubelle très fin (les petits sacs poubelles de 30 litres )si cela pouvait fonctionner ???

    1. Bonjour,

      Personnellement, je le déconseille vivement car le sac plastique et hautement inflammable et très polluant. Vous pouvez utiliser un assemblage plus simple pour votre lanterne en papier de soie en prenant modèle sur un sac poubelle. Bon bricolage à vous. Bonne suite. @++

  14. Vous l’aveze peut-être dit dans les commentaires précédents mais combien de temps ça vous à pris pour faire une lanterne?

    1. Bonjour Céline,

      Pour une première fois, comptez un demi-journée pour la fabrication de la lanterne et de son brûleur. L’idéal étant d’en fabriquer plusieurs à la fois, notamment pour le brûleur. Bon bricolage à vous. @++

  15. Bonjour Henri,
    J’ai réaliser la voilure de la lanterne dans des feuilles de papier de soie de 0,75cmx0,5cm. Il m’a fallu diviser par deux les mesures proposées par le tutoriel. Mes fuseaux se présentent ainsi:
    – hauteur 50cn
    – largeur au niveau des renflements:25cm,
    – base: 17,5cm.
    – circonférence totale:17,5×4=70cm.
    Si je retire 0,5cm du fait du collage de mes fuseaux j’obtiens une circonférence nette de:
    70-4×0,5=68cm
    Mon souci se situe au niveau de la fixation du cerclage. Le tutoriel propose d’ourler le ballon autour du cerclage à l’aide de la colle liquide. Je suis inquiet parce que le papier de soie est fragile; il pourrait se déchirer au niveau des points de fixation (il y en a 4) du fil de fer. Comment procéder ?
    Merci d’avance pour toute suggestion à ce sujet.

    1. Bonjour Augustin,

      Pour ce qui concerne l’ourlage du papier de soie autour du cerclage de base, nous pratiquons un entaille au ciseau (1 à 2 cm) sur le papier, au niveau du passage des fils de fer avant de le rabattre pour former l’ourlet. En cas de déchirure du papier de soie, nous collons simplement une petite pièce de papier pour réparer. Bon bricolage et tenez-nous au courant! @++

  16. J’ai un projet de lanterne céleste mais je n’ai pas de cire vegetale a disposition dans mon pays, j’ai fais un essais de bruleur avec de l’huile de paraffine mais je ne connais pas le dosage exact… si vous pouviez m’aider ….
    Merci

    1. Bonjour,

      Je n’ai jamais fait d’essais avec l’huile de paraffine, et a priori je recommanderai de le mélanger avec de la stéarine. Le plus simple serait de faire fondre des bougies domestiques pour imbiber des bandes de gaze. Tenez-nous au courant de vos découvertes. Bon bricolage. @++

  17. Bonjour,
    Je vous écris du Burkina Faso. Depuis le dernier trimestre de l’année 2012, je me suis inscrit aux cours de chinois mandarin dispensés gratuitement par le Centre Culturel de Taïwan à Ouagadougou. En feuilletant la revue « Taïwan Aujourd’hui », j’ai découvert la fête des lanternes. Ne sachant comment en réaliser une, j’ai fouillé le net et je suis tombé sur votre site. C’est pour moi une révélation. Il n’y a que le papier qu’il me faut faire venir de France et cela soit de riz ou de soie. Ce que j’apprécie dans cette réalisation c’est le fait qu’elle réveil notre capacité à nous émerveiller et à rêver. Je vais proposer cette activité à l’un de mes enseignant, le Professeur Huang (se prononce rouang). Merci d’entretenir le merveilleux.

    1. Bonjour Augustin,

      Merci pour ce message. Vous pouvez certainement trouver à Ouaga un papier qui convient. L’essentiel est qu’il soit le plus léger possible. Regardez du côté des papiers d’emballages, vous trouverez peut-être votre bonheur. Autrement, si vous avez des liens avec Taïwan, vous pourrez faire venir du papier de riz à un tarif probablement moins cher qu’en France. Je vous souhaite bonne chance dans vos recherches. Tenez nous au courant. Bonjour à tout le Burkina et Bonne continuation.

  18. Bonjour,

    Je souhaiterai faire cette activité avec 35 enfants, de 6 à 13 ans. Du coup, je pensais faire des lanternes 2 fois plus petites, pour que chaque enfant ait sa lanterne.

    Premièrement, est-ce « grave » de réduire de moitié toutes les dimensions de l’objet ?
    Deuxièmement, si je réduis la taille de la lanterne, quels devraient être le poids et la dimension du brûleur ?

    D’avance, merci pour votre aide.

    Radj M.

    1. Bonjour Radj,

      Ces lanternes reposent sur un équilibre entre les poids des éléments qui la constituent et la poussée que la poche d’air chaud peut produire. Si l’on se contente de diviser les dimensions par deux on aura déja un problème avec le papier qui pourrait déjà être trop lourd. Donc le poids et la qualité de l’ensemble des matériaux doivent être reconsidérés. Je vous recommande de réaliser un prototype sur ces bases-là et d’affiner votre modèle au fil de vous observation. Bon bricolage à vous. @++

  19. j’habite en martinique,j’ai essayé de réaliser les lanternes volantes mais cela a été en vain; j’ai suivi les consignes mais sans succès .Je n’aime pas trop rester sur un échec, c’est la raison pour laquelle j’aimerais avoir de plus amples informations afin de réaliser cet objet. Durant l’anniversaire de ma fille sur le front de mer nous avons effectuer un lacher de lanternes ,mais ce ne fut pas ce que j’attendais.Néanmoins ce flop ces lanternes sont très magnifiques lorsque ces dernières sont allumées et surtout quand le papier est coloré.Merci,pour tout.A BIENTOT

    1. Bonjour Sabrina,

      L’insuccès de votre lâcher découle peut-être de la température ambiante. En gros, plus il fait chaud, plus il est difficile de créer la différence de température nécessaire au décollage de la lanterne. Tenter avec des températures plus fraîches et éventuellement mettez les chance de votre côté en confectionnant un brasero avec une boîte de conserve dans lequel vous mettez un rouleau de papier toilette imbibé de cire. J’espère que ça vous aidera. N’hésitez pas à parcourir les précédents commentaires où il y a des nombreuses astuces décrites par des personnes ayant réalisé ce bricolage. Bonne suite à vous. @++

  20. Bonsoir,
    Peut-on utiliser comme bruleur un carre de zip allume feu en bois, celui qui est inodore pour allumer le charbon de bois pour les grillades?
    Merci!

    1. Bonjour,

      La question a été soulevé récemmment et de notre côté, c’est une solution que nous ne souhaitons pas retenir. Ces brûleurs étant prévus pour une lente combustion, ils pourraient demeurer à l’état de braise lorsque la lanterne retombe au sol et provoquer des incendies. La fabrication et le lâcher de lanterne volante requiert de chacun la plus grande vigilance. Merci de votre intérêt. Bonne suite!

  21. Merci beaucoup

  22. Bonjour
    je voulais savoir s’y avec une bougie toute simple sa marché
    mais le problème c’est comment on peut l’attacher

    1. Bonjour,

      Tout est une question de rapport entre la source de chaleur, son poids et le volume de la poche. Oui, ça marche avec plusieurs petites bougies de type anniversaire et une poche plus petite. On peut faire des test avec les sacs plastiques hyper fins et trouver une solution pour accrocher 2-3 bougies anniversaire. Cependant, ce n’est pas sans poser des risques d’incendies et aussi de pollution! Prudence. @++

  23. Je reviens de Thaïlande, où je suis resté 1 mois, et où j’ai découvert des milliers de lanterne, un soir lors de la fête de la lumière, un soir de pleine lune.

    Je me suis donc mis au travail, il m’a fallu une demi journée pour trouvé le matériel et une bonne journée pour réaliser 4 lanternes.

    Il n’y a plus qu’à attendre le 31 décembre, 00h00 pour les laisser filer.

    Merci pour ce concept, que du bonheur.

    Cordialement.

    1. Bonjour,

      Rendez-vous dans le ciel, à la bascule 2012-2013 pour une nouvelle année pleine de lumière! @++

  24. JE TROUVE CES LANTERNES MAGNIFIQUES !
    mon mari sera surpris de trouver le mode d’emploi sous le sapin, un cadeau qui va l’enchanter !!! merci beaucoup pour ce partage !!!

    1. Merci à vous! Il y aura des Ovni(s) dans le ciel en cette période de fêtes. Joyeux Noël!!!

  25. Bonjour Henri.

    Je viens d’acheter et d’allumer sur mon balcon 3 types d’allume feu.
    (sans lanterne)

    (Carrefour Allume-feu à base d’huile végétale et de bois. aspect poussière de bois.
    Harris Allume feu cube 100 naturel. Aspect poussière de bois.

    Et Zip Classique Allume feu sans odeur. Aspect nougat imprégné de combustible liquide.)

    Il me semble que , au vu de leur poids et de leur durée, ce type de « mèches  » conviendrait parfaitement pour faire décoller les lanternes.

    Elles sont quasi équivalentes en terme de durée. (environ 5minutes)
    Les cubes ZIP durent un peu moins longtemps mais produisent plus de flamme : ils sont enduits de kérosène ! Ils s’éteignent complètement une fois la flamme disparue, mais je trouve un peu répugnant leur aspect gras -chimique, et je me refuse à envoyer ça dans la nature…

    Pour les deux autres modèles, qui me semblaient mieux car propre, j’emets un GROS doute sur l’aspect sécurité. En effet, ils mettent longtemps à s’éteindre complètement. C’est à dire qu’à près la disparition de la flamme, (et la chute inévitable de la lanterne), ils reste encore des braises sur les cubes dits naturels. Ils continuent à fumer environ 4 minutes …Je pense que c’est l’idéal pour allumer un incendie en région sèche et boisée…

    Donc, cela m’ennuie un peu, mais je retourne à la cuisine, faire fondre de la cire pour préparer les 5 mèches des ballons que je compte offrir à Noël…

    A vous les studios, je rends l’antenne… Et vous souhaite, Henri, un très bon Noël !

    Frédéric

    1. Bonjour Frédéric,

      Merci beaucoup por ces retours d’expériences très enrichissants. Merci également pour le point de vigilance qui colle bien aux intentions de l’article : créer des lanternes propres qui peuvent être confectionnées et lancées par des enfants accompagnés. Très bon Noël à toi Frédéric. @++

  26. re bonjour merci pour tes conseils , et j’ai fais mon 1er teste …Je ne trouvais pas très pratique de fixer un allume-barbec. alors je me suis lancé dans la fabrication de ton brûleur . Mission réussi sans trop de problèmes . J’ai réussi à en faire de 24 à 30g (pas mal) . Pour mon premier test j’ai fait préchauffé la lanterne avec un feu dans une boite de conserve . le ballon bien chaud j’ai pausé le brûleur sur le fil de cuivre et je l’ai fait enflammé grâce au feu de préchauffage . Après 30s la lanterne avait une pesanteur 0 .Ma fille a lâché et la lanterne c’est mise à monter très vite . j’ai voulu la rattraper ( c’était juste un test …) et j’ai réussi à mettre le feu en bondissant pour l’attraper . Résultat : cool ça marche super bien … J’avais prévu d’en lancer 2 à noël et 3 au 31 et bien il n’y en à plus que 4 . A bientôt pour un petit film…. 😉

    1. Génial Dudu,

      Le coup du brasero est très efficace et la saison est vraiment propice : les lanternes décollent comme des fusées! Merci pour ce témoignage. Rendez-vous dans le ciel, le 1er janvier à 00h et quelques secondes…

  27. Avez vous essayer de nouveau bruleur ?

    1. Re-Bonjour Sauvage,

      L’idée circule actuellement de tester les allume-barbecue de type Bricafeu. Autrement, une des méthodes très simple est d’enrouler à sec la gaze en rouleau autour d’un axe et de la tremper ensuite dans de la cire en fusion dans une casserole. Il s’agit de se retrouver au bout du compte avec un brûleur d’environ 25g. N’hésitez pas à partager vos trouvailles. @++

  28. Oui oui je voulais surtout avoir une confirmation.
    Merci de votre reponse. 🙂

  29. Après lecture d’un article sur le fonctionnement d’une bougie, enfaite votre bande meche sert de meche a la cire du bruleur, comme une multitude meche peut etre ? j’attends votre reponse avec impatience

    1. Bonjour,

      Oui, la réponse est dans votre question. C’est le même principe qu’une torche. Nous avons besoin de durée pour la mise en température et le maintien de l’envol. La cire agrège le combustible et offre une séquence de combustion plus longue. Il est intéréssant de consacrer un brûleur à l’observation pour connaître son potentile et éventuellement apporter des modifications. J’espère vous avoir aidé. Bon bricolage! @++

  30. Bonjour,
    Je ne comprends pas le principe du bruleur; Par exemple si j’en arrive a utilise des bougie ikea que je fais fondre puis utilise la même procedure que la votre en y incorporant ma bande pharmacie.
    Comment celle-ci arrive a produire une flamme suffisement puissante pour un degagement de chaleur qui permettra a ma lanterne de decoller? Sachant que la cire n’ est pas un combustible mais bien un retardant.
    Avez vous rajouter un autre ingredient a votre bruleur ? Peut etre la bande s’enflamme je ne comprends pas trop.
    Pourriez vous m’expliquer 🙂

  31. bonjour . J’ai découvert votre cite qui est super bien fait et j’ai commencé à en fabriquer une .Je me demandais combien pèse le brûleur, que je compte remplacer par un allume barbecue (ou deux !) je pense qu’en faisant un pré-chauffage pour un bon départ le tour sera joué …à bientôt pour le résultat …

    1. Bonjour Dudu,

      Oui, nous avons parlé récemment de ces allume-barbecue avec Julie ; je serais curieux d’avoir vos impressions après test. Pour le poids du brûleur, compter aux alentours de 25g en rapport avec la poche que nous proposons dans cet article. Tiens-nous au courant. @++

  32. Bonjour,

    Merci pour votre site, depuis que nous avons vu Raiponce, mon fils rêve de fabriquer des lanternes volantes et votre tutoriel est tout simplement parfait.
    Par contre il m’est venu une idée. Nous utilisons pour allumer notre cheminé des disques de bois compressés imprégnés de cire végétale. Nous achetons ça chez Bricafeu.

    Je me demande si en perçant un trou au milieu délicatement à la perceuse, nous n’obtiendrions pas des brûleurs particulièrement efficaces (car lorsqu’ils sont entiers, ils doivent brûler environ 30 minutes et sont tout léger car à base de sciure).
    Par contre à voir s’ils ne se détacheraient pas du support si par exemple ils ne brûlent que d’un côté ??

    J’aimerais beaucoup avoir votre avis d’expert en la matière.

    Je vous souhaite de passer de très bonnes fêtes !

    Julie

    1. Bonjour Julie,

      Je ne connais pas du ces disques de bois Bricafeu, mais je vais m’empresser de les tester sur les lanternes volantes. En effet, le risque a priori est que le disque se désagrège prématurément. Dites-moi vos impressions si vous faites le test de votre côté. Bonnes fêtes à vous, nous lancerons des lanternes pour le nouvel an!!

  33. Bonjour,

    J’ajoute un petit détail important pour l’utilisation de l’escargot en aluminium:

    Lorsqu’on a déroulé celui-ci à la taille désiré, il est préférable d’empêcher son déploiement en apposant un ou deux morceaux de bande adhésive, sans quoi il risque de vouloir grandir encore et déchirer le papier de soie…
    😉

    Merci Henri encore pour ce site qui reste pour moi le plus beau de la toile !

    Frédéric

    1. Merci beaucoup Frédéric pour ces astuces et ton intérêt pour ce site qui chauffe le coeur et donne encore plus de courage. Passe de Bonnes Fêtes. @++

  34. Deuxième astuce pour faciliter la pose des bambous:

    Si les bambous sont droits et un peu rigides, il devient vite compliqué de fabriquer un cercle harmmonieux.

    Pour faciliter les chose, j’ai emprunté une idée aux Vanniers.

    Il s’agit de dessiner sur une planche de bois la courbure dessirée.

    De placer sur cet arc cercle dessiné, des attaches qui servent normalement à conduire les fils électrique. le long des murs en bois.

    On enfile, une à une, nos baguettes de bambous dans ce parcours « tou tracé »
    3 Heures dans l’eau pour notre installation (Une bassine fait l’affaire)

    On retire la plaque et les baguettes de la bassine.
    On laisse tout en place pour que les baguettes sèchent dans cette position.

    Et voilà, quelques heures après, nos baguettes prêtes pour de très beaux cercles!

    J’espère que l’explication est claire..
    A bientôt
    Frédéric
    (PS: Je vous transmets quelques photos des ces astuces…)

    1. Bonsoir Frédéric,

      Merci pour les photos et pour cette nouvelle astuce. C’est le genre de cas qui prennet de l’ampleur dès qu’on souhaite en fabriquer plusieurs. du coup, on peut prévoir un système pour immerger une série de cercle en bambou pour les mettre en forme. Merci du truc! Rendez-vous dans le ciel au jour de l’an! @++

  35. Bonjour Henri,

    C’est la saison des lanternes, du moins dans l’hémisphère nord…

    C’est reparti pour la fabrication de beaux ballons.
    J’ai imaginé deux solutions qui facilitent les choses pour la construction de nos lanternes.

    Il s’agit de faciliter la mise en place des baguettes de bambou.
    Pour cela, j’ai récupéré une plaque d’aluminium chez l’imprimeur de ma commune. (Il me l’a donnée)
    Je l’ai coupée en 3 bandes dans le sens de la longueur.
    J’ai assemblé ces 3 bandes avec du gros scotch noir.

    Et voilà un matériau qui , lorsque je l’enroule, me permet d’avoir un cylindre du diamètre exact qui me convient.
    Ce cylindre est (génial…) DYNAMIQUE, c’est à dire qu’il exerce une poussée vers l’extérieur !!! (Super pratique pour s’adapter parfaitement au ballon que l’on a choisi de fabriquer..)

    Pour l’introduire dans le ballon fraichement fabriqué il faut:
    -1. Attendre que la colle sur le papier de soie soit parfaitement sèche!!! (Je répète, cylindre dynamique…)
    -2. L’enrouler au plus petit possible,
    -3. Introduire ce cylindre dans les ballon, en prenant attention de ne pas déchirer le papier,
    -4. MAGIQUE: Laisser « l’escargot » se dérouler tranquillement.

    Et voilà, notre station de collage fin prête!!!

    Il suffit ensuite de placer le cercle de bambou à l’extérieur du papier.
    De découper les languettes.
    D’encoller le papier de soie au dessus de la baguette (c’est à dire côté sommet du ballon et non pas la languette elle même, sinon c’est délicat de la mobiliser sans la déchirer)

    Et voilà!

    Ains

    1. Bonsoir Frédéric,

      Merci pour ces explications qui sont très claires et qui facilitent un assemblage qui n’est pas si simple! Nous allons aussi profiter de la saison pour en fabriquer quelques-unes. On va tester le coup du cerclage. Merci Encore. @++

  36. pour le site ou j’ai commandé, c’est un site de loisirs creatifs:

    http://www.malinelle.com

    et le lien pour le papier de soie:

    http://www.malinelle.com/fr/papier-de-soie-en-rouleau-50-cm-x-5-m-efco-p8528.html?option=couleur#cfp_cadre_img

    on y trouve aussi de la cire a faire fondre pour les bougies,
    la cire:

    http://www.malinelle.com/fr/autres-techniques-cat501/bougies-cat526/cire-decors-de-cire-cat530.html

    après je n’ai pas approfondis d’autres recherches mais c’est le moins cher que j’ai trouvé.
    En plus les frais de port sont corrects et le colis très bien emballé, ils ne sont pas avares sur les protections.

    1. Merci Christophe pour ces liens, ce sera une piste pour ceux qui ne peuvenet se fournir ces matières premières près de chez eux. Bonne suite et à bientôt.

  37. bonjour,
    après la realisation de la première et son envol plutot lent au début, je pensai qu’elle ne monterai pas plus à cause de la température de l’air un peu élevée; J’ai bien fait chauffer au dessus d’un réchaud style « bleuet » (de rando), une fois l’air intérieur bien chaud c’était la mise à feu du bruleur. Après un peu moins d’une minute elle à pris son envol.
    J’avais fait un bruleur comme sur le site (avec une boite de compresses à 3 € et deux bougies pour la cire) et essayé le temps de combustion au sol (un peu plus de trois minutes).
    Elle est bien montée d’ailleurs assez rapidement puis passé une hauteur de 200m environ une couche de vent plus fort l’a faite tanguer (un peu trop d’ailleurs) et le bruleur à mis le feu à l’enveloppe 🙁
    Du coup joli feu en l’air et tout s’est consummé avant de toucher le sol (hormis le bruleur). Heureusement que pour l’essai on à attendu que la végétation soit bien mouillée…
    Je pense que c’est un point de sécurité important à tenir compte.

    Pour le papier de soie le rouleau de 0.5 cm x 5m est en vpc à 2,5€ piece. Je ne sait pas si je peux mettre le nom de la boutique ici…?
    Le cerclage fait avec du fil de fer fin marche très bien aussi.
    la deuxième est en cours de réalisation 🙂

    1. Bonjour Christophe,

      Merci pour ce témoignage, si vous avez de bons tuyaux sur les sites où l’on peut trouver du papier de soie, n’hésitez pas à nous renseigner! Vous avez raison pour la consigne de prudence, l’enthousiasme ne doit pas nous détourner de l’attention nécessaire. Tenez nous au courant pour la suite. Bonne continuation. @++

  38. j »en ai recu 2 maintenant et ce serait un plaisir de les relancer mais je n’ai pas de quoi faire les bruleurs

    1. Bonjour,

      Si vous pouvez vous procurer des bougies à fondre plus de la bande de gaze, vous n’aurez plus qu’à suivre le tutoriel du site pour fabriquer vos brûleurs. Bonne cuisine à vous. @++

  39. Bonjour,
    je voudrais savoir combien de temps volent les lanternes que vous proposez.
    Merci!

    1. Difficile à dire, cela dépend des conditions de température ambiante : si la lanterne met beaucoup de temps à monter en température, le combustible sera proche de l’épuisement au moment du decollage donc lanterne volera moins longtemps. Vous pouvez également ajouter quelques tours supplémentaires de gaze ciré pour obtenir un brûler plus large. Lorsque le brûleur est allumé, plaquer la lanterne au sol pour conserver la chaleur et préferer le soirée fraiches plutôt que les soirées caniculaires. Amusez-vous bien. @++

  40. Bonsoir, Savez vous ou je pourrai trouver des modèles de patron pour faire d’autres forme de lanterne, coeur, ballon etc … ?
    Merci

    1. Bonjour Benoît,

      Malheureusement, les ressources en la matière sont rares; le mieux est probablement de réaliser soi-même ses patrons sur la base de modèles existant dans le commerce. Nous souhaiterions également proposer ce genre de ressources, mais pour l’instant, nous n’avons rien programmé! Bonne suite dans votre démarche. @++

  41. Bonjour,
    J’ai trouvé votre site super! Nous sommes un groupe de bénévoles qui organise un festivolant (en hiver au Québec, à Grandes-Piles). Plusieurs activités reliés au vent. Nous nous demandons si le froid qui atteint parfois – 30 dégrés la nuit ici, est un handicap pour faire voler ces lanternes. J’ai bien compris que le vent est un handicap majeur. Nous cherchons toujours des activités qui permettent aux enfants de s’émerveiller. Je crois qu’il pourrait y avoir une école qui serait intéressée à participer à la confection de telles lanternes, et à organiser une envolée de nuit. Ce serait magique je crois, et très formateur pour les enfants.
    Merci et salutations du Québec

    1. Bonjour Carole,

      Par temps froid, les lanternes décolleront plus facilement à condition d’isoler la poche de la lanterne en la maintenant près du sol et éviter la déperdition de chaleur. Vous pouver aussi réaliser un brasero avec une colonne de boîtes de conserves (les grosses boîtes utilisées par les collectivités) ; vous créez un foyer au fond de la colonne et vous mettez la lanterne à préchauffer. le brûleur sera allumé enfin juste pour assurer le décollage et comme il ne sera pas usé par la mise en température, la lanterne volera plus longtemps. Avec la différence de température, elles décolleront comme des fusées!!! Bon festivolant à vous! @++

  42. hello every body alors hier soir avec un groupe d’amis et de Co créateur de lanternes nous avons fait partir nos 14 lanternes sur le site de la Droop-zone des Collines de Mundolsheim (site de décollage de parapente ) banlieue de Strasbourg , Wouaaaaaaaaaaaaa ce fut un moment féerique à part une qui à brulé au départ , toute sont parties vers d’autres cieux …. à refaire en Septembre je posterais les photos . Nos modèles en papier à patron sont un peu plus lourdes que le modèles en papier de riz mais tant que cela vol …….

    1. Merci Laurent pour ce retour! Vos modèles sont plus lourds et ça vole, il y a encore de la marge de manoeuvre sur le modèle, c’est super! On attends les photos. Merci! @++

  43. Bonjour tout le monde !

    J’ai réalisé la montgolfière avec un groupe d’amis et elle a été très facile à réaliser seulement au moment de voler le brûleur de cire n’a pas suffi comme combustible et la montgolfière n’a pu voler…:(…et ça a été très décevant ! donc je pense que le problème n’est pas forcément le brûleur mais plutôt le cerclage donc je pense que la fin de la montgolfière doit être plus petite, le diamètre doit être moins grand car la chaleur ressortait aussi vite qu’elle était rentré!!

    Sinon les explications était génial !!
    Merci

  44. Bonjour

    Quelle est le poids maximum pour votre lanterne?

    1. Bonjour Max,

      Le poids de la lanterne présentée dans cet article est autour de 75g. Merci de votre intérêt. @+

  45. Bonjour, j’ai fabriquer une lanterne semblable à la votre, mais je bloque sur le bruleur.
    J’ai essayer de faire la meme chose que vous en faisant fondre des bougies, et en impregnant de la bande, sans succes… Ca prend feu difficilement, et les flammes ne restent pas. Serait ce un soucis de cire ? Il faut necessairement de la cire vegetale ?

    Merci de votre aide

    1. Bonjour Mattis,

      Avec des bougies fondues, cela doit fonctionner, à moins qu’elles aient eu un traitement particulier… Mais lors de la mise à feu, il faut bien insister avec la flamme qui doit faire flamber le brûleur ; l’idéal est d’utiliser une bougie plutôt que des allumettes pour enflammer le brûleur, le feu sera ensuite nourri par la cire et la bande de gaze. Ç a devrait fonctionner. Tenez-nous au courant. @+

  46. Mon expérience:
    Tentative avec du papier « transparent » de couleur. Echecs avec bougie et bruleur alcool à bruler. En recherchant les causes, je vois que mon papier fait 40gr/m² contre 18-20gr/m² pour le papier de soie. Faisons une approche chiffrée qui aidera peut-être d’autres.
    La lanterne équipée fait environ 90gr version alcool, la plus légère. 4 bandes de papier 500*100mm font 2m². J’estime donc la lanterne seul à 70gr dans mon cas. Ce serait 35gr en papier de soie et poids total 55gr au lieu de 90!
    Je crois qu’on peut espérer une poussée de 300gr au m3(cela dépend de la différence de température entre l’air extérieur et celui dans la lanterne). Ici nous avons un volume de l’ordre de 0.5*0.5*0.7= 0.175 Allez disons 0.2m3 soit 1/5 de 300 donc 60gr. CQFD
    A refaire

    1. Salut Sadoine!

      En prenant en compte la différence de température et en optimisant le combustible, on peut fabriquer des lanternes qui décollent comme des fusées -ou presque! C’est toute une science (amusante!). Merci pour ce partage, tiens-nous au courant des résultats de la nouvelle version. @+

  47. J’en ai fait envoler une le jour du reveillon vers 11 heures et c’est excellent je trouve mais maintenant il faut que j’en fabrique d’autres..

    Merci pour cette explication

    1. Bonjour féfé,

      Merci pour ce retour! Nous nous retrouverons probablement dans le ciel du 1er janvier 2012! A bientôt!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *