ApprentissageCurieux de NatureDécouverteGéographie

Fiches de Nomenclature des Constellations Boréales

Constellations et autoroute

Avec l’installation des beaux jours, nous pouvons profiter de belles soirées à lever le nez au ciel pour contempler les étoiles. Puits insondable de questionnements pour nos enfants, nous avons souhaité apporter quelques ressources pour ce qui concerne le ciel nocture et notamment les constellations.

Si nombre d’entre elles sont facilement repérables au bout de l’index, d’autres aux formes plus alambiquées ou aux magnitudes apparentes plus faibles, sont plus difficiles à observer en compagnie de jeunes enfants. Grâce à une série de fiches de nomenclature et quelques indications qui sont proposées dans cet article, nous pourrons redécouvrir avec eux toute la magie de ces constellations millénaires.

Apports pédagogiques

  • Découverte de l’astronomie
  • Repérage cardinaux
  • Discrimination visuelle
  • Développement lexical
  • Apprentissage en autonomie
  • Instants partagés

Éléments de compréhension

Une constellation est un ensemble d’étoiles dont la mise en relation dessine un astérisme particulier. L’Union Astronomique Internationale recense 88 constellations qui, suivant la révolution annuelle de la Terre autour du Soleil et le basculement de son axe, sont représentées dans le ciel nocturne au fil des saisons. Celles-ci sont réparties en constellations australes, équatoriales ou boréales.

L’observation des constellations est conditionnée par des critères atmosphériques et par la pollution lumineuse. Ainsi, les sites d’observation privilégiés se trouveront loin des villes, et en altitude. De même, les périodes de lune gibbeuse ne seront pas favorables car les étoiles à magnitudes plus faibles seront noyées dans l’éclairement lunaire. Aujourd’hui, les villes sont de plus en plus sensibilisées à la question de la pollution lumineuse et de nouveaux éclairages urbains coiffés d’un disque permettent de retenir le rayonnement lumineux vers le sol.

Triangle d'été

Triangle d’été composé des étoiles Deneb, Vega et Altaïr. ©lejardindekiran.com.

 

En période estivale, un des points de départ privilégiés pour l’observation du ciel est constitué par le triangle d’été qui est composé des étoiles les plus brillantes des constellations du Cygne (Deneb), de la Lyre (Véga) et de l’Aigle (Altaïr), très apparentes dans le ciel nocturne. A partir de là, l’essentiel des constellations du ciel boréal pourront être aisément repérables si les conditions atmosphériques le permettent.

Dans nos représentations ci-dessous, nous retraçons les schémas de quelques constellations choisies librement pour leur facilité d’observation par un très jeune public. Nous avons églement pris le parti de ne pas faire apparaître les différences de magnitude pour ne conserver que l’astérisme particulier identifiable par l’enfant.

Principe de fonctionnement

  • 1. Une représentation picturale.
  • 3. Une bande de nomenclature du personnage.
  • 3. Une bande de repérage de fonction et d’allégeance .
  • 4. Un caractère en police « Sassoon ».

 


Fiche de Nomenclature des Constellations

 

Constellation de l’Aigle

Nom Latin : Aquila
Localisation : Équatoriale
Référence α : Altaïr
Repères : Située à peu près sur l’équateur céleste, on peut apercevoir la constellation de l’Aigle en été et en automne dans l’hémisphère Nord où son étoile Altaïr, constitue le Triangle d’été avec Deneb de la constellation du Cygne et Véga de la constellation de la Lyre. Si le grand carré de Pégase est visible, la constellation de l’Aigle se trouve dans l’alignement du carré vers l’ouest. Elle se reconnaît directement par l’alignement de trois étoiles dont Alpha Aquilae (Altaïr) est le centre, et β et γ Aql les extrémités. Cet alignement forme la « tête » de l’aigle. La constellation fait une incursion dans le ciel austral de Novembre à Mars.

Constellation de l'Aigle Constellation de l'Aigle

 

Constellation du Bouvier

Nom Latin : Boötes
Localisation : Boréale (Printemps)
Référence α : Arcturus
Repères : On peut distinguer le Bouvier dans le prolongement des trois étoiles formant la queue de la Grande Ourse, au printemps et en été sous le ciel boréal.

Constellation du Bouvier Constellation du Bouvier

 

Constellation de Cassiopée

Nom Latin : Cassiopeia
Localisation : Boréale (toute l’année).
Référence α : Shedar
Repères : Situé en pleine Voie Lactée, Cassiopée est une constellation circumpolaire très facilement reconnaissable grâce à sa forme de « W ». On la trouve quasiment à l’opposé de la Grande Ourse par rapport à l’étoile Polaire.

Constellation de Cassiopée Constellation de cassiopée

 

Constellation de Céphée

Nom Latin : Cepheus
Localisation : Boréale (toute l’année).
Référence α : Alderamin
Repères : Céphée est également une constellation circumpolaire traversée par la voie Lactée. Les magnitudes relativement faibles des étoiles qui la compose la rendent plus difficile à observer. Cependant, elle est repérable grâce au voisinage de Cassiopée qui lui fait face. Préférer les nuits de nouvelle Lune pour mieux la distinguer.

Constellation de Céphée Constellation de Céphée

 

Constellation du Cygne

Nom Latin : Cygnus
Localisation : Boréale (été et automne)
Référence α : Deneb
Repères : Le Cygne est une vaste et brillante constellation, parfois appelée la Croix du nord (en référence à la Croix du Sud) car ses étoiles sont principalement disposées selon une grande croix. Son étoile α Deneb, constitue le Triangle d’été avec Véga de la constellation de la Lyre et Altaïr de la constellation de l’Aigle. Le Cygne est également traversée par la Voie Lactée, dans le prolongement de Cassiopée et de Céphée.

Constellation du Cygne Constellation du Cygne

 

Constellation du Dragon

Nom Latin : Draco
Localisation : Boréale (toute l’année)
Référence α : Thuban
Repères : Le Dragon est une constellation assez éparse avec des étoiles de faible magnitude. Les nuits sans Lune sont plus propices à son observation. La « queue » du Dragon se situe à mi-chemin entre la Grande Ourse et la Petite Ourse ; elle love la Petite Ourse en direction de Céphée puis, le « cou » du dragon fait un virage en tête d’épingle vers la constellation d’Hercule.

Constellation du Dragon Constellation du Dragon

 

Constellation d’Hercule

Nom Latin : Hercules
Localisation : Boréale (printemps, été, automne)
Référence α : Rasalgethi
Repères : Hercule est une constellation vaste et relativement peu brillante. Elle se déploie entre le Dragon, le Cygne, Le Bouvier et Ophiuchus.

Constellation d'Hercule Constellation d'Hercule

 

Constellation du Lion

Nom Latin : Leo
Localisation : Boréale (printemps, été, hiver)
Référence α : Régulus
Repères : Le Lion est une constellation du zodiaque constituée de plusieurs étoiles brillantes dont Régulus et Denebola. On peut la repérér en cherchant ces deux étoiles à forte magnitude en-dessous de la « casserole » de la Grande Ourse. On peut également l’observer dans l’hémisphère Sud un peu au-dessus de l’horizon Nord, de juillet à octobre.

Constellation du Lion Constellation du Lion

 

Constellation de la Lyre

Nom Latin : Lyra
Localisation : Boréale (printemps, été, hiver)
Référence α : Véga
Repères : La Lyre est une constellation ancienne ; elle était l’une des 48 constellations identifiées par Ptolémée. Elle se retrouve facilement dans le ciel en ce que son étoile la plus brillante -Véga, constitue le sommet du fameux triangle d’été qui est le point de départ des randonnées stellaires en période estivale.

Constellation de la Lyre Constellation de la Lyre

 

Constellation d’Orion

Nom Latin : Orion
Localisation : Équatoriale
Référence α : Bételgeuse
Repères : Orion, que l’on apelle également le Chasseur, est une constellation située quasiment sur l’équateur céleste. Elle est l’une des constellation les plus connues par sa forme facilement repérable, mais aussi par ce qu’elle visible partout dans le monde à l’exception des pôles. Les quatre étoiles les plus brillantes forment un rectangle très caractéristique, et les trois étoiles centrales qui constituent le « Baudrier » ou la « Ceinture » d’Orion, sont une signature facilement identifiable. Dans l’hémisphère Nord, elle est une constellation visible en hiver et au printemps tandis que dans l’hémisphère sud, elle est visible quasiment toute l’année.

Constellation d'Orion Constellation d'Orion

 

Constellation de Pégase

Nom Latin : Pégasus
Localisation : Boréale (automne et hiver)
Référence α : And
Repères : La constellation se dessine à partir du Grand carré de Pégase qui est un repère majeur de la voûte céleste. On peut la repérer en traçant une ligne partant de l’étoile polaire et traversant Cassiopée qui nous amène à un angle du Grand carré de Pégase. Pégase est également visible dans l’hémisphère sud de janvier à mai.

Constellation de Pégase Constellation de Pégase

 

Constellation de la Grande Ourse

Nom Latin : Ursa Major
Localisation : Boréale
Référence α : Dubhe
Repères : La Grande Ourse est l’un astérismes les plus connus de l’hémisphère nord.

Constellation de la Grande Ourse Constellation de la Grande Ourse

 

Constellation de la Petite Ourse

Nom Latin : Ursa Minor
Localisation : Boréale
Référence α : Polaris
Repères : La petite Ourse est la constellation qui permet de repérer l’étoile polaire.

Constellation de la Petite Ourse Constellation de la Petite Ourse

 

Constellation de la Vierge

Nom Latin : Virgo
Localisation : Boréale (printemps, été)
Référence α : Spica
Repères : La Vierge est une constellation du zodiaque la plus vaste du ciel après la constellation de l’hydre.

Constellation de la Vierge Constellation de la Vierge

 

Téléchargements


Fiches de Nomenclature des Constellations


telecharger

 

Pour aller plus loin…

  1. C’est une excellente idée je te remercie. Par contre tu t’es trompé de fichier.

    1. Merci Ségolène, le lien a été vérifié, il pointe à présent sur le bon fichier! Merci de ta visite et de ta vigilance. @++

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *