Fiches de Nomenclature des Souverains de France : Les Mérovingiens

Catégorie : Histoire, Patrimoines

15 août

les-merovingiens

La chrétienté voit l’avènement de son premier souverain avec le baptême de Clovis 1er, célébré le jour de Noël 496 par l’évêque Rémi. C’est le début d’une longue histoire qui prendra fin, quelques soubresauts après la Révolution française.

En remontant cette « source » des Souverains de France, nous avons souhaité privilégier les support visuels nous permettant de reconstituer la frise de cette grande épopée, d’en fixer les grandes dates et surtout, de donner un visage à ces souverains. En voici les premiers éléments sous formes de fiches de Nomenclature augmentées de repères chronologiques.

 

Cible_Rouge

Apports pédagogiques

  • Repères chronologiques
  • Références picturales
  • Supports de visualisation
  • Compréhension du système monarchique
  • Recherche documentaire autonome

 

gear

Éléments de compréhension

le jour de Noël 496, Clovis nait au Christ. Par ce baptême, célébré en l’église de Reims par l’évêque Rémi, le jeune souverain assure le triomphe de la chrétienté sur le paganisme et l’arianisme. La France devient le premier état catholique à s’ériger sur les sables de l’empire romain.

Clovis 1er, fils de Childéric devient le premier roi des francs, laissant dans l’ombre la lignée des rois francs saliens dévouée aux idoles, qui remonte à Mérovée -duquel la dynastie tire son nom, et au-delà même, jusqu’à Clodion le chevelu ; reliquats de la monarchie française, en marge de la grâce divine.

clotilde_suppliant_clovis

Clotilde suppliant Clovis son époux d’embrasser le christianisme – Jean-Antoine Laurent

Pourtant depuis son mariage avec la catholique Clotilde et la proximité de l’évêque Rémi, le jeune roi est régulièrement sensibilisé à la foi chrétienne. Ses atermoiements ne se dénoueront que sur le champ de bataille de Tolbiac où, en très fâcheuse posture, Clovis invoque le dieu de son épouse dans une prière rapportée par Grégoire de Tours dans son Histoire des Francs :

« O Jésus-Christ, que Clotilde affirme Fils du Dieu Vivant, toi qui donnes du secours à ceux qui sont en danger, et accordes la victoire à ceux qui espèrent en toi, je sollicite avec dévotion la gloire de ton assistance : si tu m’accordes la victoire sur ces ennemis, et si j’expérimente la vertu miraculeuse que le peuple voué à ton nom déclare avoir prouvé qu’elle venait de toi, je croirai en toi, et me ferai baptiser en ton nom. J’ai en effet invoqué mes dieux, et, comme j’en fais l’expérience, ils se sont abstenus de m’aider; ce qui me fait croire qu’ils ne sont doués d’aucunes puissances; eux qui ne viennent pas au secours de ceux qui les servent. C’est toi que je t’invoque maintenant, je désire croire en toi ; pourvu que je sois arraché à mes adversaires ».

 

bataille_de_tolbiac

La bataille de Tolbiac – Ary Scheffer

Le couperet, en forme de francisque s’abat alors sur le chef Alaman mettant aussitôt ses hommes en déroute : la bataille de Tolbiac est alors remportée par l’armée franque. Il fallait ce signe fort au jeune souverain pour rallier ses troupes pétries de paganisme, à sa conversion. Ainsi, à sa suite, ses hommes embrasseront également la foi chrétienne, dans un contexte de floraison globale du Christianisme en occident, en ce début de VIème siècle.

 

bapteme-de-clovis

Baptême de Clovis – Jules Alfred Vincent Rigo

La conversion mûrie et sincère de Clovis s’intègre également dans un jeu politique où le Roi des Francs, devenant le défenseur de la chrétienté, s’assure par là-même le soutien de la plus grande puissance économique et morale du moment. C’est le début de la monarchie française, fille aînée de l’église catholique.

 

Gear_red

Principe de fonctionnement

  • 1. Une représentation picturale.
  • 3. Une bande de nomenclature du souverain.
  • 3. Une bande de repérage chronologique.
  • 4. Un caractère en police « Sassoon ».

 

anatomie-fiche-merovingiens

 

Clovis 1er

merovingiens-clovis

 

Fils de Childéric 1er et de Basine de Thuringe, Clovis est roi des francs saliens avant de devenir roi des Francs.

Personnage majeur de l’histoire de France, il est avant tout reconnu pour avoir unifié une grande partie des royaumes francs avant de sceller l’alliance du trône et de l’autel en se convertissant au catholicisme.

En donnant à l’église chrétienne son premier souverain, Clovis redonne cohérence au clergé gallo-romain et une véritable structure à son royaume où l’église est garante de l’autorité civile.

 


 

Childebert


 

La disparition de Clovis conduit au partage du royaume entre ses héritiers

Ce territoire, divisé en quatre revient pour moitié à Thierry, le fils que Clovis eut en premières noces, tandis que les trois fils de Clotilde se partagent le reste.

Le pays reste cependant unifié et Childebert en tant que Roi de Paris est assimilé au roi des francs. Sous les instances de Clotilde, ses trois fils sauront s’unir pour achever la conquête de la gaule.

 


merovingiens-childebert

 

Clotaire 1er

merovingiens-clotaire

 

Frère de Childebert, Clotaire 1er avait hérité du royaume de Soissons.

C’est le début de sombres pratiques et sombre alliances où les deux frères organisent le partage du royaume du troisième frère défunt Clodomir, en faisant assassiner ses enfants. Cette alliance perdurera avec de multiples tentatives de prise de possession des territoires de Thierry, ce qui se fera à la mort du petit fils de ce dernier, resté sans descendance.

Lorsque Childebert s’éteint, Clotaire 1er s’empare de son territoire ainsi que de ses richesses. Il règne ainsi sur l’ensemble du territoire laissé par Clovis.

 


 

Caribert 1er


 

La Mort de Clotaire 1er annonce un nouveau partage de regnum francorum

Clotaire n’ayant pas organisé la redistribution des provinces avant sa mort, ses héritiers sont immédiatement pris dans la tourmente du partage de royaume. Caribert se retrouve avec le royaume dont avait hérité Childebert 1er à la mort de Clovis et de fait, il règne sur Paris et devient gardien du tombeau de Clovis.

Le règne de Caribert fut marqué par son excommunication prononcée par l’évêque Germain de Paris suite aux aménagements qu’il pratiquait avec le mariage pour pratiquer une monogamie sérielle aggravé par le mariage avec sa belle-sœur, ce qui est qualifié d’inceste aux yeux de l’église.

Il laissa à sa mort une descendance féminine, livrant son royaume aux tiraillements de ses frères.

 


merovingiens-caribert

 

Chilpéric 1er

merovingiens-chilperic

 

Le règne de Chilpéric qui succède à son frère est marqué par la faide royale cristallisé autour de la rivalité de Frédégonde et Brunehaut

le royaume morcelé et partagé entre les fils de Clotaire 1er, la part de Caribert défunt est redistribuée entre les trois frères survivants. La suite du partage se fera à la scramasaxe.

De ce qui commença comme des opérations de parade entre frères, chacun cherchant à impressionner l’autre par sa stature royale, par le biais d’une reine bien choisie, s’ensuivra une querelle fratricide marquée par une longue série d’assassinats.

Finalement, Chilpéric est à son tour assassiné sur le retour d’une partie de chasse.

 


 

Dagobert 1er


 

A la mort de Chilpéric, le royaume est en proie au désordre général.

Après le règne de Clotaire II, l’unité du royaume de Clovis est cependant rétablie au prix de l’implantation des maires du palais dans les trois grandes provinces du royaume franc. Dagobert 1er, fils de Clotaire II succède à son père en poursuivant ses efforts pour le rétablissement de l’ordre, avec notamment l’amélioration du système judiciaire dans le sens de l’extension du pouvoir du roi.

Grand bâtisseur de cathédrales, d’abbayes et d’église, artisan de la soumission des bretons et des basques, il est reconnu comme un grand souverain par ses pairs et conclut la « paix perpétuelle » avec l’empire Byzantin.

 


merovingiens-dagobert

 

Clovis II

merovingiens-clovis-02

 

Le règne de Clovis II marque l’avènement des rois dits « fainéants » et de la montée en puissance des maires du palais.

Ces rois pêchent en fait par manques de moyens et des périodes de règnes trop brèves, parfois des règnes sous régence comme ce fut le cas pour Clotaire III, fils de Clovis II, qui sera roi à 4 ans.

Le fait de se déplacer en attelage à boeufs, allongés sur un tapis de coussins, n’a guère arrangé le tableau cependant qu’en Orient, la foi islamique est révélée par Mahomet.

 


 

Clovis IV


 

Fils ainé et successeur du roi Thierry III, Clovis IV monte sur le trône à l’age de 11 ans pour s’éteindre à 15 ans.

En raison de son jeune âge, il est roi sous la régence de Pépin de Herstal, maire du palais d’Austrasie. Depuis Thierry III, c’est lui qui maîtrise l’échiquier en faisant et défaisant les rois d’une dynastie essoufflée. Cette main-mise des maires du palais sur le pouvoir royal ne fera que s’accroître préparant le terrain d’une nouvelle dynastie.

Il suffira alors d’incarner les valeurs originelles conclues avec l’église pour pouvoir accéder au trône de France.

 


merovingiens-clovis-04

 

Telecharger

Téléchargements

 


Rois Merovingiens



telecharger

 

 

globe

Ressources bibliographiques

 

Partager cet article

2 commentaires ...

  1. Merci beaucoup, les peintures choisies sont très belles.

  2. Bonjour,
    De nombreux peintres se sont penchées sur la représentation des souverains de France notamment pour ceux dont a peu d’éléments iconographiques authentiques. C’est dans ce fonds que nous avons puisé ces illustrations. Merci pour ce retour. @++

Rédiger un commentaire



* Les champs sont obligatoires