ApprentissageHistoireLangage

Projet Kamishibaï : Histoire de Jeanne d’Arc

Le personnage de Jeanne d’Arc (1412-1431), constitue une des plus fascinantes figures de l’Histoire de France. Son histoire troublante court encore sous la plume passionnée des historiens, elle a inspirée de nombreuses adaptations cinématographiques et plusieurs peintres ont illustrés les épisodes de sa vie.

Ainsi, nous disposons aujourd’hui d’un fonds de peintures assez conséquent, permettant de relater en image et de manière assez complète les séquences de la vie de la pucelle d’Orléans.

Sur la base de ces images, nous avons saisi l’opportunité de proposer un Kamishibaï sur l’histoire Jeanne d’Arc, que l’enfant pourra raconter avec ses propres mots, en s’approprier cette page marquante du programme d’Histoire du cycle 3.

Éléments de Compréhension

En pleine guerre de cent ans, après la débâcle d’Azincourt, dans une France divisée et affaiblie par le traité de Troyes, Jeanne d’Arc apparaît comme un personnage providentiel portant l’arbitrage de Dieu entre deux royaumes chrétiens qui s’affrontent.

Malgré les barrières de son jeune âge, de sa féminité et de sa condition sociale, Jeanne la pucelle, dont la virginité et l’innocence valident sa connexion au divin, quitte à l’âge de 17 ans son village de Domrémy pour libérer Orléans et conduire le Roi Charles VII à son sacre en la cathédrale de Reims.

Les arrangements politiques du jeune roi conduisent à l’isolement de Jeanne d’Arc qui poursuit cependant sa mission divine dont elle ne serait sentie libérée qu’après avoir bouté les anglais hors de France. Capturée dans la bataille et livrée à l’ennemi, son épopée qui dura deux ans trouve une fin aussi imprévisble qu’inéluctable qui scelle son destin en martyr. Condamnée par un tribunal ecclésiastique pour hérésie, elle sera brûlée en place publique à Rouen en 1431.

Le Roi Charles VII rendra les cendres de Jeanne à sa terre de France en menant les batailles de Normandie et renvoyant les anglais outre-manche. La mission confiée à la petite paysanne de Domrémy sera alors accomplie et la guerre de cent ans s’épuisera en Aquitaine. Le territoire français retrouvera son unité et sa souveraineté. Réhabilitée par l’église, béatifiée et canonisée, Jeanne d’Arc est devenue une icône collective au-delà des remous du temps.

kamishibai-jeanne

Le Kamishibaï est un mode de narration originaire du Japon ayant pour support un chevalet à deux fenêtres appelé Butaï. L’histoire est constituée d’une série de planches illustrées que le narrateur fait défiler de manière séquentielle à travers la fenêtre frontale ouvrant sur le spectateur. Le narrateur raconte l’histoire en se reportant au texte figurant sur le verso des pages qu’il peut lire grâce à une fenêtre ouverte de son côté…

Apports pédagogiques

  • Travail en mode projet
  • Recherche documentaire
  • Compréhension du récit
  • Développement de l’oralité et de la lecture
  • Repères en Histoire de l’Art
  • Connaissance de l’Histoire de France

Découpage de la narration

Nous proposons ici un découpage de la narration suivant la trame séquencielle de l’histoire de Jeanne d’Arc telle qu’elle est rapportée par les historiens et suivant les ressources picturales existantes. De nombreux peintres ont illustré ces épisodes, offrant la possibilité d’aménager quelques variations dans le récit. Nous livrons au téléchargement un dossier annexe où figurent certaines de ces représentations alternatives afin de permettre à chacun de dépasser notre proposition et créer une narration plus libre, tant au niveau des séquences que du choix des illustrations.

 

Vue N°01 : L’Histoire de Jeanne d’Arc


Kamishibaï Jeanne d'Arc
Sainte Jeanne d’Arc : Paul Antoine de Laboulaye ± 1909

 

Vue N°02 : La guerre de cent ans


Kamishibaï Jeanne d'Arc
Triomphe de la mort : Pieter Brueghel ± 1562

 

Vue N°03 : La petite Jeanne entend des voix


Kamishibaï Jeanne d'Arc
Brown eyes : Sir George Clausen ± 1891

 

Vue N°04 : De la quenouille à l’épée


Kamishibaï Jeanne d'Arc
Sainte Jeanne d’Arc : Paul Antoine de Laboulaye ± 1909

 

Vue N°05 : Le départ de Vaucouleurs


Kamishibaï Jeanne d'Arc
Le départ de Vaucouleurs : Jean-Jacques Scherrer ± 1897

 

Vue N°06 : Jeanne d’Arc reconnaît le dauphin Charles VII dans la foule


Kamishibaï Jeanne d'Arc
Portrait de Charles VII : Henri Lehmann ± 1837

 

Vue N°07 : Jeanne auditionnée par Charles VII et les prélats


Kamishibaï Jeanne d'Arc
Jeanne d’Arc devant Charles VII à Chinon : Dominique-Louis Papety ± 1886-1890

 

Vue N°08 : Le siège d’Orléans


Kamishibaï Jeanne d'Arc
Le siège d’Orléans : Jules Eugène Lenepveu ± 1886-1890

 

Vue N°09 : Entrée de Jeanne d’Arc à Orléans


Kamishibaï Jeanne d'Arc
Entrée de Jeanne d’Arc à Orleans : Henry Scheffer ± 1833

 

Vue N°10 : Le sacre à la cathédrale de Reims


Kamishibaï Jeanne d'Arc
La cathédrale de Reims : Domenico Quaglio ± 1833

 

Vue N°11 : Le couronnement de Charles VII


Kamishibaï Jeanne d'Arc
Le couronnement de Charles VII : Jules Eugène Lenepveu ± 1865

 

Vue N°12 : Jeanne d’Arc en prière


Kamishibaï Jeanne d'Arc
Jeanne d’Arc : John Everett Millais ± 1865

 

Vue N°13 : Jeanne d’Arc poursuit le combat


Kamishibaï Jeanne d'Arc
Jeanne d’Arc dans la bataille : Hermann Anton Stilke ± 1843

 

Vue N°14 : Jeanne d’Arc capturée à Compiègne


Kamishibaï Jeanne d'Arc
La capture de Jeanne d’Arc : Adolphe Alexandre Dillens ± 1847-1852

 

Vue N°15 : Le jugement de Jeanne d’Arc


Kamishibaï Jeanne d'Arc
Jeanne d’Arc malade est interrogée dans sa prison par le cardinal de Winchester : Paul Delaroche ± 1858

 

Vue N°16 : Jeanne d’Arc au bûcher à Rouen


Kamishibaï Jeanne d'Arc
Jeanne d’Arc au bûcher : Hermann Anton Stilke ± 1843

 

Vue N°17 : Charles VII boute les anglais hors de France


Kamishibaï Jeanne d'Arc
Entrée du roi Charles VII à Rouen : Henri Decaisne ± 1838

 

Vue N°18 : Épilogue sur la réhabilitation de Jeanne d’Arc


Vue18
Le roi Charles VII : Jean Fouquet ± 1445-1450

 

Côté verso : Aperçu d’une page lecteur


Verso kamishibaï Jeanne d'Arc

Nous reportons l’illustration sur les pages du lecteur afin qu’il puisse bien se repérer dans le récit. Enfin nous tenons à renseigner chacune des peintures avec le nom du peintre, le titre de l’oeuvre et la date de création. Elle vont ainsi au-delà de l’aspect purement illustratif en introduisant la découverte des courants de peinture. Une zone de texte comprenant sept lignes d’écriture permet à l’enfant de reporter son récit en regard de chaque illustration.

Téléchargements

 

Le paquet à télécharger contient les pages du Kamishibaï de « L’Histoire de Jeanne d’Arc »


Paquet à télécharger

 

 


Bouton_telecharger_gris

Ressources audiovisuelles




Extrait de « Jeanne d’Arc » – Téléfilm de Christophe Duguay

Pour aller plus loin…

  1. J’utilise le kamishibaï en classe, pour l’expression orale, écrite et plastique. Les enfants découvrent ce moyen original de conter avec des histoires « toutes prêtes » des éditions callicéphale ou japonaises, puis ils créent leurs propres kamishibais. Dans un premier temps à partir de contes bien connus , puis à partir de leurs propres textes. Bizarrement je n’avais pas pensé utiliser ce « média » moi-même pour leur conter l’histoire de France ou la géo ou tout simplement présenter des « leçons »de manière différente…
    Merci à vous pour m’avoir lancée sur cette idée passionnante, merci aussi pour les superbes illustrations sur Jeanne d’Arc. Je pense demander aux enfants de m’aider à partir de recherches documentaires, à rédiger l’histoire de Jeanne d’arc de manière vivante et d’aller la conter dans les autres classes de cycle 3
    Jacqueline

    1. Bonjour Jacqueline, en effet on peut tout raconter avec un Kamishibaï et même présenter ses cours. Je vous recommande le livre « La boîte Magique » de Edith Montelle paru aux éditions Callicéphale, qui présente différentes applications du Kamishibaï. Pour trouver des images pour réaliser vos Kamishibaï, vous pouvez utiliser Wikimedia qui offre une banque d’image très riche de portée encyclopédique. Bonne suite à vous. @++

  2. En effet, j’ai pour projet de m’y mettre, car je suis tout à fait séduite.

  3. Quel travail passionnant ! Merci pour cette séquence, son intérêt, sa richesse et le soin de sa présentation.

    1. Bonjour Alice,

      Merci beaucoup! Nous avons toute une série d’article sur la fabrication du Butaï pour raconter des kamishibaï ; et pour ça, il n’est jamais trop tôt -ni trop tard! Bonne suite. @++

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *