Curieux de NatureDécouverteÉveil

Élever une Chenille du Sphinx Tête de Mort

Élever une chenille du Sphinx tête de mort

Les activités nées de la curiosité de l’enfant mobilisent et développent ses ressources propres afin de résoudre différents problèmes spécifiques. On part alors de l’impulsion passionnée à la recherche d’indices et à la fabrication d’outils pour atteindre des objectifs et ce, en tissant des liens entre des savoirs qui sont généralement cloisonnés.

Nous avons hérité d’une chenille jaune dont nous ne savions presque rien. Kiran l’a spontanément adoptée. Ce fut une occasion formidable de collecter des informations et de reconstituer des conditions environnementales afin de prendre soin d’un être vivant et de se rendre témoins d’une métamorphose extraordinaire, de la chenille au papillon : celle du Sphinx Tête de Mort.

Apports pédagogiques

  • Éveil à la responsabilité
    Il nous revient de recréer les conditions de survie de la chenille
  • S’interroger, Observer, Rechercher
    Enquête sur la chenille et ses besoins
  • Manipulations et travaux manuels
    Voir, toucher, construire, soigner
  • Compréhension d’un processus naturel
    Observation des différentes phases de mutation
  • Une autre vision du Temps
    le Temps associé aux transformations ne dépend pas de nous
  • Détachement
    Le papillon ne nous appartient pas, il s’envolera…
  • Reproduction de séquences
    Les photos permettront de revoir le cycle des transformations

Cycle de reproduction

Le Sphinx Tête de Mort (Acherontia atropos) est un papillon crépusculaire originaire d’Afrique dont la distribution englobe les régions d’Europe et notamment le bassin méditérranéen.

Son corps massif porte une marque caractéristique rappelant la forme d’un crâne humain sur la partie dorsale du thorax, ce qui lui a valu d’être l’objet de nombreuses superstitions.

 

Sphinx tête de mort

 

La chenille est capable d’émettre une stridulation nettement perceptible, de même que le sphinx adulte est le seul papillon au monde à être capable de produire un cri provenant du pharynx, dont la séquence d’émission peut rappeler le chant du grillon.

Le lieu de ponte de la femelle adulte est déterminant pour l’alimentation des jeunes chenilles car elle se nourriront des plantes qui ont fait leur berceau.

De l’éclosion jusqu’à l’enfouissement dans la terre, les juvéniles ont un cycle de 5 à 6 semaines suivant différents stades d’évolution durant lesquels, on peut observer des changements de couleur jusqu’à l’acquisition des yeux. La chenille peut alors atteindre 15 cm de longueur avec une livrée jaune intense marquée par des stries obliques sur les cotés. Son corps est terminé par une corne caractéristique.

 

Cycle du sphinx tête de mort

 

Arrivée à maturité, la chenille va s’enterrer et construire une véritable chambre souterraine dans laquelle, elle va se transformer en chrysalide de couleur brune.

L’émergence a lieu après 3 semaines voire 2 mois selon les conditions de température et d’hygrométrie. Le papillon observe alors une période d’immobilité d’environ 4 heures, le temps nécessaire au séchage et à la vascularisation des ailes, puis il s’envolera à la recherche de nourriture.

Le Sphinx à tête de mort est particulièrement friand de miel et peut devenir une véritable peste pour les ruches. Il butine également certaines fleurs telles que le jasmin.

Dans le ciel nocturne, mâles et femelles se retrouvent grâce à des signaux olfactifs ou auditifs. L’accouplement est précédé par une parade sexuelle et les femelles fécondées, iront déposer leurs oeufs sur l’envers des feuilles qui nourriront les jeunes larves.

Liens : Acherontia atropos, Lépidoptères, Sphingidés.

Phases d’élevage

1er jour: Accueillir la chenille


Notre hôte est spontanément baptisée "Camille la chenille" en référence aux Drôles de petites bêtes de Antoon Krings. Elle mesure déjà près de 10cm ; elle est vraisemblablement à un stade avancé de son âge de chenille. Notre priorité est de lui construire un hébérgement reproduisant son environnement naturel et lui fournir une nourriture à son goût.

 


Nous avons utilisé ici un bac à jouets de 35cm x 25cm avec un couvercle ajouré pour permettre une bonne circulation de l’air. Les orifices de ventilation doivent prendre en compte la taille de la chenille afin d’éviter qu’elle ne vagabonde dans toute la maison.

 

Préparation d'un vivarium pour chenille
En utilisant le bac comme gabarit, Kiran découpe dans du polystyrène ce qui sera le plancher du vivarium.

 


Pour conserver les plantes qui vont la nourrir dans des conditions de fraîcheur, nous créons un faux plancher en polystyrène percé de petits trous permettant le passage des tiges vers le fond du bac où elles seront baignées dans un petit fond d’eau.

 


Remplissage d'eau pour le vivarium

 

Préparation d'un vivarium pour chenille
Voilà le dispositif alimentaire du vivarium du sphinx. Les trous percés permettent de conservés la fraicheur des plantes en offrant un passage pour qu'ils baignent dans l'eau contenue sous le plancher.

 


Vivarium pour la chenille du Sphinx

 

Dans l’incertitude, nous avons mis un mélange de plantes issues du jardin dans lequel nous l’avons trouvée. Il s’agit à présent d’identifier clairement la plante dont elle se nourrit.

 

2ème et 3ème jour: Connaître la chenille et ses besoins

Sentier des fleurs jaunes
Nous sommes allés interroger les personnes qui ont des jardins dans le voisinage et quasi-unanimement, les témoignages nous renvoient à une ruelle bien nommée…

 

Fleur de margose
Et voilà le garde-manger de notre chenille : la margose (Momordica Charantia), également appelé fleur jaune. Il s’agit d’une plante volubile de la famille des Cucurbitacées, originaire d’Asie du Sud-Est et d’Afrique tropicale. Elle est aisément reconnaissable à ses fleurs jaune pâle et à son feuillage dont la découpe est très singulière.

 


Après une belle cueillette de Margoses, nous réaménageons le vivarium en garnissant le plancher de tiges.

 

Chenille du sphinx tête de mort
Dès lors, nous constatons que la chenille s’alimente ; les tiges des margoses sont méticuleusement grignotées.

 

Nous garnissons alors généreusement son bac, après avoir éliminé les autres plantes que nous avions mises par défaut. Rappelons-nous que ce cas est spécifique : la chenille se nourrit de la plante sur laquelle son oeuf a été pondu! En Europe, elles se nourriront de Solonacées telles que la pomme de terre, la tomate, la jusquiame, le tabac… Elle apprécie également la Belladone, et dans ce cas, il faudra renoncer à l’élevage car il s’agit là d’une plante très toxique pour l’homme.

 

4ème et 5ème Jour: L’enquête se poursuit


Il est temps d’aménager un haut monticule de terre dans un coin du bac. La motte de terre à préparer doit être assez élevée pour permettre à la chenille du Sphinx de creuser une cavité. Cela veut dire qu’il doit y avoir assez de terre autour de sa cavité pour qu’elle puisse se maintenir sans risque d’effondrement.

 


De belles crottes attestent de son goût pour la Margose.

 

Chenille du sphinx tête de mort
La chenille est bien nourrie ; suivant le moment où elle a été recueillie, on peut constater une prise de volume

Consultation de livres en Bibliothèque, recherches Internet et questions au Conservatoire botanique du coin viennent compléter nos connaissances. Nous savons à présent que notre hôte est la chenille du Sphinx Tête de Mort! Le particularité de cette chenille est qu’elle construit son cocon, à l’abri d’une cavité souterraine. Dès lors, nous aménageons un haut monticule de terre dans un coin de son bac. En l’observant au fil des jours, nous nous apercevons qu’elle passe par des phases de léthargie. Un soir, elle commence à secréter de la bave à se recourber sur elle même pour s’en enduire le corps.

 

6ème jour: L’enfouissement!


Un beau matin, la chenille est introuvable ; a-t-elle pu s’échapper par l’orifice de ventilation de son couvercle? Nous constatons que le monticule de terre est très humide, alors nous décidons de fouiller dedans ; très délicatement…

 

Cavité du sphinx tête de mort
La chenille est là, elle a bâti une véritable cavité souterraine pour faire son cocon. Nous ne la dérangeons pas davantage. Nous rebouchons notre trou d'observation en prenant soin de bien reconstituer le plafond de sa chambre souterraine. La chenille que nous avons recueillie était déjà mature. Nous l'avons gardé pendant 4 jours avant son enfouissement, sachant que la durée de leur maturation dure une vingtaine de jours, parfois davantage.

 

Vivarium pour sphinx tête de mort
A partir de ce moment, nous installons une cage au-dessus du bac de la chenille. Ainsi, nous sommes sûrs de ne pas rater le moment de l’émergence.

 

Aboutissement de l’expérience

La vie a suivi son train habituel, Tous les jours, nous regardions dans la cage pour observer des changements. Il y avait quelque chose qui se passait sous la terre qui ne dépendait plus de nous. C’était aussi une occasion de comprendre que le temps des hommes n’est pas toujours celui de la nature. Là où nous voulons accélérer les choses, les processus naturels quant à eux, se déroulent suivant leurs rythmes propres.

 

20 jours plus tard: l’émergence…

Un soir, en rentrant d’une soirée entre amis, nous découvrons une masse brune suspendue à la cage. La métamorphose s’est réalisée! Nous découvrons émus et incrédules l’aboutissement de cette formidable expérience. Malgré l’heure tardive, ce qui ne s’est jamais produit auparavant, Kiran ne s’était pas encore endormie. Un peu comme si elle avait rendez-vous avec l’imago de son amie Camille!

 

Sphinx tête de mort
Et un beau soir, le Sphinx est suspendu à la cage…

 


Magnifique et immobile Le Sphinx se laisse observer.

 

Marque du sphinx tête de mort
Et voilà la marque du Sphinx Tête de Mort sur la partie dorsale du thorax.

 

Sphinx tête de mort
Environ 4 heures d’immobilité pour le Sphinx avant l’envol

 

Pendant 4 heures environ, le Sphinx reste immobile, le temps de sécher et de vasculariser ses ailes. Nous avons pu l’observer tranquillement. La lumière dans une pièce voisine produisait assez d’éclairement pour la voir tout en conservant une ambiance nocturne. Son immobilité nous a permis de réaliser des prises de vues photographiques avec un trépied suivant des poses de 20 secondes et ainsi produire des images « comme en plein jour ».

Il semblerait que le Sphinx émergeant cherche le point le plus haut pour se percher pendant sa période d’attente. Quand on le prend -délicatement- dans la main, ce papillon massif, long de 6cm, se met à grimper le long du bras jusqu’a ce qu’une extrémité termine sa course. Le « truc » consiste à lui offrir la main de manière à ce que le bout des doigts dirigés vers le haut, constitue son perchoir.

Nous avons finalement installé la grille de la cage à l’extérieur et vers 2 heures du matin, le Sphinx s’est envolé…

Il est IMPORTANT de ne pas laisser le sphinx prisonnier de la cage car une fois qu’il est prêt à s’envoler il peut tenter de forcer le passage entre les barreaux.

 

Épilogue

Orifice d'émergence du Sphinx
Le lendemain nous découvrons l’orifice d’émergence du Sphinx.

 

cocon du sphinx tête de mort
Nous creusons délicatement pour récupérer le cocon.

 

cocon du sphinx tête de mort
Voilà ce qu’il reste du cocon du Sphinx!

 

Mais l’aventure ne s’arrête pas là. Des parades amoureuses des Sphinx à la ponte des oeufs et aux premières phases des larves, il demeure tout un volet du cycle du sphinx qu’il nous reste à découvrir…

 

Liste des plantes hôtes du Sphinx Acherontia Atropos

Solanum sp
Datura sp
Lantana sp
Schrebera alata
Stachytarpheta indica
Verbena sp
Jasminium sp
Clerodendrum sp
Bignonia sp
Salvia sp
Tecomaria sp
Tecoma sp
Withania sp
Lycopersicum esculentum
Solanum tabacum
Hoslundia sp
Physalis peruviana
Physalis angulata
Physalis sp.
Solanum lycopersicum

Solanum verbascifolium
Sesamum radiatum
Asystasia gangetica
Clerodendrum inerme
Clerodendrum paniculatum
Duranta repens
Starchytarpheta cayennensis
Tectona grandis
Vitex doniana
Hoslundia opposita
Cussonia barteri
Laggera alata
Acanthospermum hispidum
Solanum tuberosum
Ligustrum sp.
Olea sp.
Fraxinus sp.
Beta sp.
Nerium sp.
Buddleja sp.
Momordica charantia

Source : Jean Haxaire, entomologiste.

Notes de sécurité

  • Certaines chenilles sont dangereuses en cas de contact, comme c’est le cas des chenilles processionnaires qui dégagent un venin lorsqu’elles sont manipulées.
  • Dans d’autres situations, c’est la plante qui nourrit la chenille qui peut être toxique pour l’homme, comme la Belladone qu’affectionnent les Sphinx. Il convient à chacun de prendre les précautions nécessaires avant d’entreprendre une manipulation ou un élevage. Le livre « Guide des chenilles d’Europe : Les chenilles de plus de 500 espèces de papillons sur 165 plantes hôtes » de David-J Carter et Brian Hargreaves, constitue une bonne référence en présentant un répertoire très étendu pour les espèces d’Europe.
  • Si l’on installe une cage pour assister à l’éclosion, il conviendra de la retirer une fois l’observation terminée car, dès qu’il est prêt à s’envoler, le papillon peut tenter de forcer le passage entre les barreaux, ce qui aura pour conséquence de le blesser.
  • Attention au chat de la maison s’il y en a un. Dès que le papillon aura émerger, il constituera un cible de choix pour le petit félin

Pour aller plus loin…

  1. Merci pour cette expérience avec ces photos illustrées.
    Bonne continuation

  2. Bonjour,

    Nous avons trouvé LA fameuse sphinx tête de mort en Bretagne Rennes, après quelques jours elle me semble changer de couleur, paraît déshydratée. je n’ai trouvé que des feuilles de pieds de tomate et laitue à lui donner, quelques crottes ds la boite pourtant. Mais simplement aujourd’hui vient d’intégrer les conditions « idéal » d’élevage comme dit ci dessus dans votre site. Patient, nous observons avec les enfants en espérant qu’elle ne manque pas de nourriture du moins celle dont elle à besoin.

    1. Bonjour,

      Désolé pour le retard de ma réponse. Il est primordial d’identifier la plante hôte avant de se lancer dans un élevage. Autrement, il vaut mieux laisser la chenille dans la nature où elle sera plus à même de se nourrir. J’espère que vous avez trouvé la bonne solution. Bonne suite à vous.

      1. Bonjour j ai mon papillon qui vient de sortir et ses ailes ne se sont pas encore deployee apres deux jours est ce normal? Je n arrive pas a trover des renseignements sur le net a ce sujet, je suis inquiete aussi non je lui ai mis un peu d eau melange a du miel mais il n a pas l air de se nourrir… Je ne sais pas quoi faire…merci de votre reponse

        1. Bonjour, je vous envoie un message privé sur votre boîte mail avec les coordonnées de l’entomologiste Jean Haxaire qui a beaucoup d’expérience dans le domaine et pourra vous renseigner plus efficacement sur votre cas. Bonne chance et à très bientôt.

  3. votre site est magnifique ! bravo ! je vis sur le bassin d’Arcachon et j’ai également trouvé une chenille. Après la lecture de votre site je suis partagée entre la bousiller ou l’élever…
    bravo

    1. La bousiller ?? Mais pourquoi donc ?? Ce n’est pas un Sphinx-tête-de-turc, la mortalité des abeilles est avant tout l’affaire des hommes et leurs néonicotinoïdes. Rendez-vous sur pollinis.org pour en savoir davantage. Merci pour votre témoignage. @++

  4. Bonjour,
    Vos expériences sont effectivement intéressantes. Le seul hic est que cet insecte n’est pas originaire d Europe, laissez donc faire la nature et n élevéz surtout pas cet insecte qui décime les abeilles!!!! Il rentre dans les ruches mange le couvain (larve)
    Je ne suis pas là pour juger, mais ce papillon Cause beaucoup de tort aux abeilles !!
    En l’état actuel de la mortalité plus que dramatique des abeilles svp mettez plutôt une ruche au fond de votre jardin qui sera bien plus bénéfique pour notre écosystème!! Elles sont douces, plus que passionnante et vous donnez une chance supplémentaire à vos enfant de pouvoir manger des légumes !!

    1. Bonjour, Il est dans la Nature du Sphinx Atropos de pouvoir traverser la Méditerranée et l’Europe est son territoire de migration. On ne pourra pas reprocher à un flamant rose de venir en Camargue… Le Sphinx Atropos est très friand de miel et non pas de couvain : pour en dénicher, il est capable de commettre bien des dégâts dans la ruche. Mais les abeilles savent s’en défendre en induisant l’intrus de propolis. Le corps du Sphinx ainsi englué produira une magnifique momie! Oui, laissons faire la Nature….

  5. bonsoir a tous tombé nez a nez plusieurs fois avec le papillon sphinx tete de mort ce soir j ai decouvert la chenille impressionant a croire qu on est infesté sur le bassin d Arcachon a bon entendeur j ouvre l oeil

    1. Merci pour ce retour David. Si vous avez des enfant ou pour vous même, l’élevage est une expérience intéressante à vivre. Merci de votre intérêt et bonne suite à vous.

  6. Bonjour ! Cela fait deux jours que j’ai trouvé une chenille de sphinx tête de mort et je la garde pour qu’elle ne se fasse pas tué et qu’elle ne mange pas toutes les feuilles de la plante sur laquelle je l’ai trouvé, elle était sur un « coeur de Marie ». Je suis à l’île de la Réunion alors je pense qu’elle est dans de bonnes conditions ! Ce site est merveilleux merci beaucoup ! Je vais bien aménager son lieu de vie et sera épanouit en beau papillon grâce à vous ! Je l’aime tellement alors merci beaucoup, vraiment ! 🙂

    1. Merci pour ce témoignage. Pensez à mettre beaucoup de terre dans votre vivarium. Bon élevage. @++

  7. Bonjour,
    En cherchant à identifier la magnifique chenille trouvée hier dans mon Argyreia nervosa, j’ai eu le bonheur de trouver votre site très complet et intéressant. Merci!

  8. Bonjour! Quelle surprise ce soir de découvrir une grosse chenille jaune chez nous! Elle a sûrement été ramenée par le chat! Au début, j étais un peu dégoûtée… Je ne savais pas ce que c était et j ai même cru qu on m avait fait un gag!!! Grace a votre site, je lui ai conçu une maison et elle a même un prénom: Mariposa!!! On va, avec l aide des enfants, essayer de la garder en vie et vivre cette expérience!!!! Merci pour vos conseils!

    1. Bonjour Didi,
      Merci pour ce retour! Je vous souhaite de pouvoir mener cette expérience jusqu’au bout, un grand moment d’émerveillement pour vos enfants et vous même. Tenez-nous au courant. Et Bonjour à toute la Suisse! @++

  9. Bonjour,

    Nous sommes de France dans la région iséroise.
    Hier, nous avons découvert par hasard la magnifique chenille verte du Sphinx Tête de mort sur notre olivier. Elle avait commencé à manger pas mal de feuilles et jamais auparavant nous n’avions vu une telle belle et grosse chenille !
    Nous l’avons mis dans un bocal aéré avec des feuilles (elle a fait d’énormes crottes) !
    Mais nous ne voulons pas la garder, suite aux ravages qu’elle réalise après coup.
    De plus nous sommes pour la défense des abeilles et nous ne voudrions pas qu’elles prolifèrent et « empoisonne » le milieu naturel.
    J’aimerai trouver des personnes qui ne la relâche pas ! cela semble être « complexe » !
    Bonne journée,
    H

    1. Bonjour,
      Je vous invite à explorer le site insectes.net qui ont des développements intéressants. Dans le cas de votre réflexion, il serait sans doute plus juste de laisser la chenille au sort de Dame Nature. Bonne suite à vous. @++

  10. Bonjour, un petit mot pour dire que, après une tentative rate (ou un essai), notre Camille c’est mis sous terre dépuis cette unit. Savez vous combien de temps la transformation va prendre? CA me permit de bricoler une cage auteur pour ne pas rater la sortie.

    1. Bonjour,

      Merci pour le partage de cette expérience. Comptez un vingtaine de jours avant l’émergence. Prévoir une cage à mailles serrées dont les parties soient amovibles, cela vous permettra de mieux l’observer. Un fois qu’elle a trouvé son point culminant, elle demereura ainsi quelques heures avant de prendre son envol. Vous pourrez l’observer tranquillement. Il est important de lui laisser la possibilité de prendre son envol car autrement, elle pourrait se faire mal en essayant de forcer le passage. Bon élevage et bonne suite. @++

  11. Bonjour, merci pour voter excellent site. Aujourd’hui j’ai trouvé une larve pareille…au fond d’un sceau plain d’eau. Elle a du resté sous l’eau pendant quelques heures mais à ma grande surprise, elle est toujours vivante. Remarquable. Je vais vite contraire une vivarium come vous l’avez decrit. Je vous tiens au courant de la grande adventure de transformation de notre Camille.

  12. bonjour j’ai essayer hier de lui remettre de la terre elle ressortait a chaque fois et la elle et sorti completement depuis hier fin de journée et ne bouge pas elle et vivante mais ne bouge pas que me conseiller vous merci pour vos conseil

    1. Bonjour,
      A ce stade, le mieux serait de l’isoler à l’abri de la lumière et du bruit afin de retrouver les conditions de sa cavité naturelle et ne pas le déranger. Surtout ne pas le recouvrir d’un objet qui gêne son émergence. Bien tenir le compte des jours pour pouvoir éventuellement observer l’émergence hors du cocon. Bien entendu, aucun dérangement d’ici là. Bonne suite. @++

  13. bonjours voila j’ai un souci j’ai ramener vendredi dernier une chenille sphinx a la maison j’ai fait tout ce que vous avez dit elle c’est mise sous terre le jour même et mon souci c’est que aujourd’hui mon petit garçon la déranger ca la fait un peu sortir de sous terre que doit je faire ??? j’espere que ca ne va pas lui faire du mal et quelle pourra quand même ce developer :/ MERCI d’avance pour votre réponse

    1. Bonjour,
      La solution serait de mouler un petit dôme en terre en utilisant un peu d’eau en utilisant la même terre que celle utilisée pour l’enfouissement. Colmater ainsi le trou en évitant de déranger le cocon et recouvrir délicatement de terre sèche supplémentaire pendant que le dôme est encore humide. Dites-moi si ça fonctionne. Bon élevage. @++

  14. Bonjour, je viens de trouver dans mon jardin une chenille de cette espèce. Nous l’avons mis dans un garde manger équipé d’un fin grillage type moustiquaire. Pour la nourriture, elle affectionne les feuilles d’aubergine et de pommes de terre. Pour le monticule, nous lui avons mis de la terre retournée du jardin en plus grande quantité. Nous allons surveiller l’évolution. Dans l’immédiat, elle mange et ses déjections sont conformes en tout point aux photos du site.

    1. Bonjour,

      Vous avez bien fait de mettre de la terre en grande quantité. Tout semble bien parti, un peu de patience et vous aurez droit à un moment magique. Tenez nous au courant. Bonne suite. @++

  15. Bonjour
    Beau site.
    Si je puis me permettre, l’idéal pour l’élevage des Sphinx est de faire manger la chenille dans une cage (comme vous avez fait) mais de la faire se chrysalider dans une autre avec beaucoup plus profond de terre. Un Sphinx tête de mot s’enterre à plus de 15 cm dans la nature. Vous avez eu une chance terrible que la chenille accepte de faire sa loge dans une si petite quantité de terre.
    Autre chose. La cage à oiseau, c’est vraiment pas idéal. Le papillon doit pouvoir grimper très facilement pour déployer ses ailes. L’idéal est un grillage fin style « garde manger ». Là aussi je suis étonné que l’insecte soit arriver à grimper sur ces barreau lisse. Je vois que tout s’est bien passé, mais certaine espèce ne pourront pas le faire et vous retrouverez le papillon ailes fripées au fond de la cage. Vous pouvez aussi placer des planchettes de bois non rabotées sur un coté, le papillon trouvera vite sur quoi il doit grimper après émergence.
    Sinon, pour savoir ce que mangent les chenilles, envoyez un cliché à http://www.insecte.org dans le forum papillon et on vous renseignera. Dans le cas du Sphinx à tête de mort, la plante favorite est la pomme de terre, mais aussi les autres Solanaceae (voir http://tpittaway.tripod.com/sphinx/a_atr.htm)
    Voilà, je précise que je travaille sur les Sphingidae du monde depuis 30 années, et que j’en ai élevés des milliers, donc je connais un tout petit peu ces bestioles.
    Je vous déterminerais avec plaisir toutes vos chenilles pour cette belle famille qui compte plus de 1400 espèces (et on en décrit régulièrement des nouvelles)
    Bon élevage et bravo pour votre travail qui va susciter des vocations, ce qui est génial.
    Jean Haxaire

    1. Merci Jean pour ces précisions importantes qui permettront à chacun de rassembler les meilleures conditions d’élevage. Merci également pour les pistes complémentaires qui viennent bonifier cet article. Je reporte la liste de plantes hôtes que vous m’avez transmise dans l’article. Bonne suite à vous. @++

  16. J’ai trouvé une chenille verte dans mon jardin à 1050 m d’altitude. Je me suis renseignée, il s’agit bien de la chenille du papillon Sphinx tête de mort. On m’a demandé si je l’avais entendu « striduler ». En effet ce soir j’ai entendu d’autres chenilles dans mon jardin, il y en a au moins trois en plus que celle que j’ai gardée. Le cri ressemble à celui de la sauterelle ou du grillon en effet.
    Comme il fait nuit, je ne veux pas les déranger. J’aimerais savoir ce que je peux en faire, si elles sont protégées, où m’adresser…Nous sommes dans les Alpes, à la mi-septembre je crains qu’elles ne résistent pas au froid qui ne va pas tarder à revenir. Elles sont logées dans mes haricots à rames, c’est comme ça que j’ai découvert la première, de toute beauté…je la nourris donc de feuilles de haricots verts.
    Répondez-moi rapidement pour savoir ce que je dois faire. Merci

    1. Bonjour Lucie,

      Il existe des cas bien plus tardifs que les vôtres, et on peut observer cette année un « décalage » saisonnier notamment au niveau des récoltes ; vos chenilles suivent le mouvement… Vous pouvez cependant les adopter en leur créant un vivarium dans un coin tempéré ; (le froid aura pour effet de ralentir leur croissance). Une belle expérience en perspective. Notre article peut servir d’appui, mais n’hésitez pas à vous documenter davantage et à suivre vos propres observations. tenez-nous au courant. @++

  17. salut salut! Aujourd’hui nous avons fait une belle découverte : 3 chenilles comme la votre dans un arbre à papillons 🙂 nous n’avons pas pensé à les recueillir avant de voir votre blog très instructif! Merci beaucoup pour toutes ces informations j’espère que demain matin les chenilles seront encore la pour pouvoir les recueillir… sinon la prochaine fois que j’en voit une je la récupère vite 🙂 par contre elles sont vertes pensez vous qu’elles sont de la même espèce ?
    PS : je comprend si vous ne me répondez pas car le dernier message datte de décembre 2012… sinon comment puis-je vous envoyer des photos?

    1. Bonjour Salomé,

      Avez vous pu recueillir une chenille? Difficile de dire de quelle espèce il s’agit sans en avoir une image. Le mieux est encore de l’identifier afin de savoir si une mise en vivarium est possible et que pourrez assumer tout les processus. N’hésitez pas à nous envoyer une photo à l’adresse suivante : contact@lejardindekiran.com.
      Bonne suite à vous. @++

  18. Bonjour, je viens de trouver une chenille de sphinx, mais elle a l’air mourante. j’en avais trouvé une il y a 3 jours, morte, celle-là.
    Pour celle d’aujourd’hui, j’ai cherché sur internet des informations pour essayer de la sauver, après l’avoir installée, comme vous l’aviez initialement fait, sur un support garni de plantes diverses, et je suis finalement tombée sur votre blog. MERCI donc pour ce partage, qui m’a beaucoup appris sur ce petit animal , et dont je vais grandement m’inspirer , si toutefois ma chenille survivait, pour aménager son petit chez-elle.
    Amitiés
    Karine

    1. Bonjour Karine,

      Une chenille du Sphinx en cette période, c’est très surprenant! Vous êtes probablement dans l’hémisphère sud, où l’on peut observer les premiers individus à cette époque de l’année. Avez-vous pu identifier la plante-hôte? Merci de nous tenir au courant des suites de cet élevage. @++

  19. Notre chenille est prête dans moins de 2 semaines !!!
    @+

    1. Salut Judicaël,

      Oui, encore un peu de patience! Je ne sais pas quel âge tu as, ni en quelle classe tu es, mais cette expérience peut faire l’objet d’un exposé. Rappelle-toi du site insectes.net qui a une foule de renseignements sur ce magnifique papillon. On se reparle bientôt. @++

  20. Ça fait une semaine que la chenille s’est enterrée. Merci beaucoup pour tous tes conseils. Elle sera bientôt prête. On t’enverra ( même si tu en a plein ) une photo de notre papillon pour te montrer que grâce à toi ça a marché.
    @+ et merci encore car la chenille devait être mourante quand on l’a recueillie.

    1. Salut Judicaël,

      Oui, je ne sais pas où tu l’as recueillie, mais dès que tu lui as offert de la terre, elle s’est enfouie, donc c’était probablement limite. Oui, envoie moi de très belles photos, ça nous fera plaisir! @++

  21. Merci, je ne savais pas que les mailles de la moustiquaire étaient trop petites pour ses pattes. Il y a un ami auquel j’ai révélé cette aventure et il est très intéressé. Je lui ai suggéré ton site mais il n’a pas eu le temps d’aller dessus, il ne devrait pas tarder. Il s’appelle Léo.

    1. Salut Judicaël,
      Merci d’avoir partagé le site avec ton ami Léo. N’hésitez pas à prendre conseil si vous avez besoin d’aide pour certains articles. A très bientôt!

  22. Merci beaucoup. Maintenant, on est au top grâce à toi et ton site. Mais on a fait quelque chose de drôle : comme on a pas de cage, on va accrocher des moustiquères au dessus de l’aquarium ! Je suis sûr que ça va être efficace.
    @+

    1. Salut Judicaël,

      Ravi de t’accompagner dans cette belle aventure. Dans ton cas, si tu souhaites utiliser une moustiquaire, il faudrait mettre une branche à l’intérieur de ton aquarium qui monte assez haut afin que le papillon ait de quoi se suspendre. Dès qu’il va sortir, il va grimper le plus haut possible pour sécher ses ailes et, les parois de l’aquarium ainsi que les mailles trop serrées de la moustiquaire ne lui permettront pas de le faire. Allez, plus que 19 jours -plus ou moins. A très bientôt!

  23. merci beaucoup.Il y a une seule autre chose bizzare:notre chenille s’est enterrée sur un terrain plat, il n’y avait pas de monticule de terre comme vous aviez dit qu’il fallait faire.
    On peut se tutoyer svp ?
    @+

    1. Bonjour Judicaël

      Bien-sûr on peut se tutoyer. Pour l’enterrement de la chenille, l’important, c’est qu’il y ait assez de terre pour qu’elle puisse constituer sa cavité.
      Pour nous, le monticule, c’était juste pour ne pas avoir trop de terre dans le vivarium et pour savoir l’endroit prècis où elle se trouvait.
      Bonne veille. @++

  24. Oui, on a un chat. Est-ce que c’est possible de garder le papillon ? Et on a 2 autres problèmes: le premier,c’est qu’on a mis la chenille dans un aquarium ( on avait pas d’autre endroit ) et le deuxime,c’est qu’on a pas de cage.

    1. Salut Judicaël,

      Faudra tenir à l’oeil le matou ; à partir du 19ème jour, soyez sur vos gardes! Pour ce qui est de conserver le papillon, je vous renvoie au site qui décrit l’ensemble du cycle du Sphinx tête de Mort. Pour l’aquarium, il n’y a pas de souci, faudra récupérer une grile avec des mailles ou des barres serrées (idéalement en dessous du centimètre d’écart) et la fixer sur l’ouverture supérieure de votre aquarium. Voilà, j’espère que ça vous aidera. A bientôt pour la suite!

  25. salut je suis le frere d’achille notre chenille s’est enterrée ! elle a du déjà manger avant. Tant mieux parce qu’on n’a pas trouvé de quoi la nourrir. C’est bizzare qu’elle se soit enterrée ( on est dans l’hémisphere nord ). @+

    1. Bonjour Judicaël,

      Si elle s’est entérée, c’est qu’elle est prête. Ces spécimens nous viennent d’afrique via la méditerranée et en septembre-octobre, on est déjà en bout de cycle de transformation, donc tout ça paraît être un bon timing. Heureusement que vous étiez là! Il n’y a plus qu’à patienter une vingtaine de jours sans déranger la chenille et mettre une cage au dessus de votre vivarium. Et aussi, petit détail, attention au chat si vous en avez un! Amusez-vous bien! @++

  26. Bonjour, c’est encore moi, nous avons un petit problème : notre chenille veut s’échapper ! Nous ne savons pas comment la faire rester. Peux-tu m’aider stp ?

    1. Re-bonjour Achille,

      Il est préférable d’aménager un vivarium avec des bords hauts et lisses et suffisemment d’espace (30 à 40 cm2) pour qu’elle puisse avoir un peu de champ. On peut trouver ça dans les objets ménagers : bac à jouets, bassine pour la lessive ou éventuellement les petits vivariums que l’on trouve en animalerie et qui permettront d’accueillir également le papillon avec leur grille couvercle : (plus c’est haut, mieux c’est!). Voilà, j’espère que l’article vous accompagnera efficacement ; pensez aussi aux liens qui également fourmillent d’informations. N’hésite pas Achille, à nous contacter à nouveau, nous partagerons volontiers ce que nous en savons. @++

  27. Merci pour tous ces conseils. Nous avions trouvé la chenille hier et nous ne savions pas comment l’élever. Maintenant on le sait ! Ce site est GE-NIAL !

    1. Bonjour Achille,

      Voilà une belle trouvaille! Vous verrez, c’est une expérience vraiment captivante ; le moment de l’émergence est tout simplement magique! Tenez-nous au courant! Bonne expérience à vous.

  28. Bonjour,
    Je voudrais faire cette experience ou puis je trouver la meme chenille?

    1. Bonjour,

      Je ne sais où vous vous trouvez mais, dans l’hémisphère nord la période de ponte du Sphinx se situe entre juin-juillet. Dans l’hémisphère sud, ce sera décembre-janvier. Ce sont les périodes où l’on a la possibilité de faire cet élevage. Bonne suite à vous!

  29. Je sais que je vois ce site bien tard, mais j’ai trouvé une chenille semblable à elle ce matin. Mon frère l’a baptisé « Aspicot » en référence au Pokémon avec la corne!
    Nous sommes aller chercher un vivarium pour tortue chez mes grands parents et nous l’y avons installée. Elle s’est enterrée… Puis déterrée! Pour quoi?
    Bises, et merci pour cet article PAS-SION-NANT! 😀

    1. Bonjour Agathe,
      Il est difficile de se prononcer sans avoir vu la chenille et son installation. A ce stade, j’imagine que vous êtes certains que Aspicot est bien une chenille du Sphinx tête de Mort. La motte de terre à préparer doit être assez élevée pour permettre à la chenille du Sphinx de creuser une cavité. Cela veut dire qu’il doit y avoir assez de terre autour de sa cavité pour qu’elle puisse se maintenir sans risque d’effondrement. Garnissez encore le vivarium de sa nourriture de prédilection. Votre attention est importante. Tenez-nous au courant. @+

  30. Bonjour,
    merci de vos conseils, nous sommes ce soir en train de libérer celui qui aura fait rêver nos filles pendant leurs vacances … on les a même tirées du lit pour qu’elles le voient libre !!!
    Une merveille !!!

    1. Merci à vous! Cet écho nous donne beaucoup de joie. Oui, c’est vraiment un moment d’émerveillement et un beau cadeau pour vos filles !! Bonne suite !

  31. Bonjour,
    Je viens de trouver la même chenille perdue au fond du garage. Suite à vos supers conseils et photos, j’ai installé Madame dans une yaourtière (en panne !). Végétation, terre légère… Prises de photos… Elle n’a rien mangé, et a très vite disparue dans la terre ! ça bouge la dessous … Maintenant je cherche une cage à oiseaux pour la poser au dessus, comme vous.
    Merci d’avoir partagé votre expérience !
    Marie

    1. Merci pour ce témoignage. Dans une vingtaine de jours, vous aurez une belle surprise. Envoyez-nous des photos, nous les publierons à la suite de cet article. Bonne veille!

  32. Superbe expérience et magnifiquement illustrée !
    Merci Henri pour ces belles idées !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *